×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Politique Internationale

    Le Festival des Musiques sacrées de Fès du 29 mai au 5 juin

    Par L'Economiste | Edition N°:494 Le 27/04/1999 | Partager

    · Thème retenu pour cette édition: "Foi, mystique et raison, les chemins de la connaissance"
    · Les organisateurs tablent sur 4.000 spectateurs pour la soirée inaugurale
    · Des écrans géants à travers la ville pour diffuser les spectacles


    LE Festival des Musiques Sacrées de Fès aura lieu cette année du 29 mai au 5 juin. Cette cinquième édition accueillera des noms célèbres tels que le Syrien Sabah Fakhri, l'Israélienne Noa, l'Espagnole Montserrat Caballé ou encore la Sud-Africaine Miriam Makeba. Il y aura aussi des artistes marocains. C'est Abdelhadi Belkhayat qui ouvrira la soirée inaugurale en interprétant des qassaïd inspirées de la musique religieuse du Maghreb.
    Figurent aussi au programme les Aissawa et les Gnaoua.
    L'Association Fès Saïs qui organise la manifestation a retenu pour cette édition le thème: "Foi, Mystique et Raison: Les Chemins de la connaissance". 1999 est une année charnière qui exprime le passage d'un millénaire à un autre. Et le thème s'inscrit parfaitement dans cet esprit, indiquent les organisateurs. Pour eux, il s'agit de voir comment le triptyque (foi, mystique et raison) s'est agencé et a évolué pour atteindre l'aspect qu'il a aujourd'hui. C'est cette projection sur le passé qui va permettre de franchir le millénaire. Les oeuvres des artistes vont eux aussi s'inscrire dans cette optique.
    Les concerts sont prévus sur les mêmes lieux que l'année dernière, à savoir Bab Al Makina, le Musée Al Batha et Volubilis. Les sites sont découverts, mais les scènes seront couvertes en cas de conditions climatiques défavorables. Les organisateurs ont tiré la leçon de l'édition précédente où la pluie a perturbé le déroulement de certains concerts. D'ailleurs, la date du festival a été repoussée de quelques jours pour garantir un climat convivial.
    Le public aura droit cette année à un écran géant (8m/4 m) à Bab Al Makina qui va fonctionner simultanément avec les spectacles. Des écrans seront installés dans d'autres endroits en ville pour le grand public.
    Les organisateurs ont programmé des conférences et des expositions. La ville de Fès vivra au rythme du chant spirituel. Les artisans et les hommes de culture auront l'occasion de se rencontrer pour présenter leurs oeuvres dans des domaines variés tels que la calligraphie, la couture de caftans, la tapisserie, la photographie...
    Les prix des billets varieront entre 100 DH (pour les concerts de l'après-midi) et 500 DH pour la soirée inaugurale. Les visiteurs peuvent assister à toutes les manifestations de la semaine en payant un forfait de 2.400 DH. Les organisateurs tablent sur 4.000 spectateurs pour la soirée inaugurale.

    Hicham RAÏQ

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc