×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Le dossier iranien discuté à Bruxelles

Par L'Economiste | Edition N°:2313 Le 06/07/2006 | Partager

. Solana rencontre Larijani, le négociateur désigné LE négociateur iranien sur le nucléaire Ali Larijani, qui devait se rendre à Bruxelles mercredi, a reporté cette visite à jeudi 6 juillet, a annoncé le haut représentant de l’UE pour la politique extérieure Javier Solana. «J’ai été surpris d’apprendre que le docteur Ali Larijani avait décidé à la dernière minute de reporter son voyage à Bruxelles, qui devait comme nous en avions convenu avoir lieu aujourd’hui», a indiqué Solana dans un communiqué. «J’avais dit clairement aux Iraniens et à Larijani que nous voulions avancer rapidement pour examiner ensemble les idées que je lui ai présentées le mois dernier», a-t-il ajouté. «Je viens de parler par téléphone avec Larijani et nous sommes tombés d’accord pour nous rencontrer demain à Bruxelles et pour continuer nos discussions le mardi 11 juillet», a précisé Solana. Larijani devait donner une première réponse à l’offre de coopération des grandes puissances mercredi à Bruxelles. Un haut responsable iranien avait même indiqué qu’elle avait été reportée à la semaine prochaine. A noter que les grandes puissances (UE-3, Etats-Unis, Russie, Chine) attendent de cette rencontre une première réponse des Iraniens à l’offre de coopération que Solana a présentée à Téhéran le 6 juin, qui est conditionnée à la suspension par l’Iran de toute activité d’enrichissement d’uranium. Le président russe Vladimir Poutine et le Premier ministre britannique Tony Blair avaient encore rappelé mardi dernier qu’ils espéraient une réponse rapide des Iraniens à cette offre. Toutefois, Larijani a déjà prévenu mardi, via la télévision iranienne, que la réponse définitive iranienne à cette offre ne serait prête que vers le 6 août.Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc