×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Politique Internationale

    Le dialogue social s'enlise

    Par L'Economiste | Edition N°:494 Le 27/04/1999 | Partager

    · Les partenaires sociaux s'activent depuis 6 jours pour la rédaction d'un communiqué
    · Pas de manifestations communes pour le 1er mai


    Sortira, sortira pas! Le sort du communiqué tripartite n'est pas encore scellé. Des tractations "de dernière minute" ont recalé sa publication. Les "navettes" entre le gouvernement, les syndicats et la CGEM se multiplient depuis jeudi 22 avril, date de la réunion de la Commission du suivi du dialogue social. Il y a un va-et-vient par fax entre les trois partenaires qui ne sont pas parvenus à se mettre d'accord sur la formulation du communiqué. "Il est difficile donc de faire des pronostics sur les ajustements apportés", déclare une source de la CDT.
    Hier après-midi, un comité d'élaboration composé de représentants des trois parties a tenu une réunion au Ministère de l'Emploi. L'ordre du jour du comité n'a pas été révélé. "La déclaration pourrait être prête mardi soir ou mercredi", note la même source. A l'heure où nous mettions sous presse, le comité était toujours en réunion.
    Le contenu de la déclaration est en tout cas déterminant pour les centrales. Plusieurs sources de la CDT et de l'UGTM ont affirmé que toute l'action syndicale est au statu quo en attendant l'élaboration du communiqué (cela ne concerne pas les adhérents cédétistes et ugétémistes de l'ODEP qui ont observé une grève de 24h hier).
    Cela est de plus en plus urgent. Le 1er mai est imminent. Les centrales s'activent pour préparer cette fête du travail. Le 24 avril, la CDT avait convoqué sa Commission administrative pour se pencher sur les préparatifs. La Commission s'est également prononcée sur les derniers rebondissements du dialogue social. Le turbulent patron de la centrale, M. Noubir El Amaoui, n'a pas pu se détacher de son ton contestataire. Il a souligné que le dossier social n'a pas avancé et que le gouvernement est appelé à tenir compte de l'importance que revêt cette affaire. La CDT a par ailleurs appelé l'équipe au pouvoir à honorer ses engagements en adoptant des mesures pratiques. Elle a également lancé un appel pour faire preuve de vigilance "face aux péripéties du dialogue social".
    A l'UGTM, c'est un véritable travail de fourmis qui se fait. La centrale de M. Abderrazak Afilal tient des réunions marathon tous les jours. Au menu aussi les préparatifs du 1er mai et l'évaluation des résultats du dialogue social. Sur le premier registre, les deux centrales annoncent qu'il n'y aura pas d'actions communes pour cette date.

    Nadia LAMALILI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc