×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Le crédit désormais ouvert aux retraités

Par L'Economiste | Edition N°:2064 Le 14/07/2005 | Partager

. Les dossiers doivent avoir l’aval de la CMR. Les crédits remboursables avant 65 ans. Seuls ceux du public sont admis au guichetPrendre un crédit après 60 ans est maintenant possible. La convention liant les sociétés de financement et la Caisse marocaine des retraites (CMR) est entrée en vigueur le 1er juillet. Elle s’applique aux fonctionnaires et militaires retraités de la Caisse. Les pensionnés CNSS ne sont pas concernés par cette convention. Mais si les réticences par rapport aux retraités sont levées, il n’en reste pas moins que les dossiers traités sont passés au peigne fin. Les sociétés de financement accordent une attention particulière à l’âge. La limite pour le remboursement étant fixée à 65 ans et parfois, exceptionnellement, à 67 pour les “clients connus de la société”. Avant de donner le OK, les sociétés de financement doivent avoir l’aval de la CMR. Elle doit calculer la part de la pension qui sera assujettie au précompte ou ce qui est communément appelé “quotité disponible”. Celle-ci est déterminée en fonction des privilèges et des priorités juridiques des créances. Cette quotité doit aussi garantir un “minimum vital” incessible de 1.000 dirhams. D’ailleurs une frange importante de retraités-militaires se retrouvent exclus d’office. Leur pension étant faible. Le rôle de la CMR est de garantir le précompte à la source. Elle agit sur autorisation formelle du bénéficiaire.Le système mis en place pour les retraités est calqué sur celui utilisé en général pour les agents de l’Etat. L’objectif est d’éviter “la précarité” et prévenir le surendettement. Dans tous les cas, la CMR dégage sa responsabilité en cas de non-recouvrement des créances par des pensionnés insolvables temporairement ou définitivement. La prestation qu’elle fourni n’est pas gratuite. Les sociétés de financement lui versent, au titre de rémunération, 50 dirhams pour les frais de dossier et 5 dirhams pour le précompte. Les clients ne se bousculent pas pour l’instant. Au vendredi 8 juillet, la CNSS avait traité un seul dossier. Conclue pour une période d’une année, cette convention est renouvelable par tacite reconduction. Elle peut être dénoncée par une des parties après un préavis de trois mois.


Prime d’assurance

Sous la pression des compagnies d’assurances, la prime prélevée sur les crédits peuvent s’avérer élevée par rapport à celle versée par une personne en activité. L’âge et l’espérance de vie après 60 ans ayant un impact que les assureurs ont tenu à répercuter. Les retraités intéressés risquent donc d’être surpris en découvrant le montant de la prime d’assurance qu’ils paient sur les prêts. Des concertations sont en cours pour baisser les taux appliqués chez certaines sociétés. Chez d’autres, aucun changement n’a été introduit. A noter que certaines agences de sociétés de financement contactées par L’Economiste n’étaient pas en mesure de fournir les informations adéquates sur le fonctionnement du crédit aux retraités. D’autres n’étaient même pas au courant que leur société est signataire de la convention. Vive la circulation de l’information. Khadija MASMOUDI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc