×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 205.794 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 264.541 articles (chiffres relevés le 5/6 sur google analytics)
Courrier des Lecteurs

Le Crédit Agricole français monte en puissance chez Wafabank

Par L'Economiste | Edition N°:611 Le 07/10/1999 | Partager

· Après la Banco Bilbao Vizcaya, Wafabank réserve une augmentation de capital au Crédit Agricole-Indosuez
· Résultat d'exploitation courant de wafabank à fin juin: +30%


C'est fait. L'assemblée générale extraordinaire (AGE) du lundi 4 octobre a constaté les deux augmentations de capital de Wafabank en faveur de la BBV (Banco Bilbao Vizcaya) et de l'encadrement supérieur de la banque et approuvé à l'unanimité celle au profit du Crédit Agricole Indosuez.
L'AGE a d'abord constaté la souscription intégrale de 219.627 actions nouvelles. D'une valeur nominale de 100 DH chacune, 185.327 actions ont été prédestinées au groupe BBV et les 34.300 autres réservées à l'encadrement supérieur de la banque. Suite à cette opération, le capital social est passé de 602.430.000 à 624.392.700 DH. Quant à la prime d'émission, elle s'est élevée à 191,5 millions de DH.
La participation de BBV dans le tour de table est passée du coup de 2,9% à 5,7%.
Ensuite, l'assemblée a approuvé la deuxième augmentation de capital réservée exclusivement au Crédit Agricole Indosuez. D'un montant global de 131,45 millions de DH, cette opération portera le capital social de la banque de 624.392.700 à 636.342.700 DH avec une prime d'émission de 119,5 millions de DH.
Selon le rapport du Conseil d'Administration, cette dernière opération se justifie par la volonté du groupe Crédit Agricole de s'impliquer davantage dans le développement du groupe Wafabank et ce, à travers un transfert de son savoir-faire dans les différents domaine d'activité financière, dans l'exploitation des relations et des réseaux des deux parties, dans la participation aux besoins de financement générés par l'expansion du groupe Wafabank...
Depuis des années, la banque s'est engagée dans un processus de diversification des activités et de réorganisation qui se sont rapidement traduit par des gains en productivité. Un pronostic confirmé par les indicateurs de rentabilité financière affichés par la banque.
Selon les analystes, cette stratégie devrait aboutir à terme à une progression bénéficiaire remarquable.
Les points forts de la banque: une segmentation de la clientèle avec une offre adaptée à chaque segment, la réorganisation du réseau, une meilleure gestion des ressources humaines, la maîtrise des coûts d'exploitation, l'augmentation de la part des commissions dans le produit net bancaire (PNB) afin de compenser l'effet de contraction des marges.
A fin juin, les résultats de la banque étaient probants. Le bénéfice net s'est élevé à 141,57 millions de DH contre 130,7 à la même période en 1998, soit une hausse de 8,2%.
Le résultat d'exploitation courant (hors exceptionnel) a, lui, progressé de 30%.

Yousra MAHFOUD

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc