×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Economie

    Le Conseil du Gouvernement se penche sur l'ALE Maroc-USA

    Par L'Economiste | Edition N°:1689 Le 22/01/2004 | Partager

    . Les ministres concernés par le dossier présentent un rapport. Egalement à l'ordre du jour, sept projets de décrets, en relation avec la réforme de l'UniversitéLes dernières avancées dans le dossier des négociations pour la conclusion d'une zone de libre-échange avec les Etats-Unis est le sujet dominant les travaux du Conseil du Gouvernement, qui se tient aujourd'hui à Rabat. Les ministres concernés par ces négociations présentent un rapport et l'état des avancements. Les projecteurs seront braqués sur le volet agricole. Un chapitre sur lequel les deux parties sont toujours en désaccord. Le deuxième volet du Conseil est consacré à l'enseignement supérieur. Sept projets de décrets, en relation avec la réforme de l'Université, sont à l'ordre du jour. Il s'agit d'un décret relatif à la mise en place des conseils des établissements de l'enseignement supérieur qui ne relèvent pas des universités. Une étape cruciale dans l'application de la charte de l'éducation et de la formation.Un texte évoquant la fixation de la liste des établissements de l'enseignement supérieur qui ne relèvent pas des universités doit être étudié. Parmi les écoles concernées, on trouve l'Institut national de statistique et d'économie appliquée, l'Ecole nationale d'administration, l'Institut agronomique et vétérinaire Hassan II et l'Institut supérieur du commerce et d'administration. En somme, 31 instituts et écoles sont concernés par ces dispositions. Le texte définit aussi la composition, l'organisation et la désignation de membres du conseil de ces écoles. A signaler que le décret, une fois adopté, abroge les dispositions existantes. Un projet de décret relatif à la détermination de la composition de la commission permanente chargée de la gestion des affaires des enseignants est également au menu du Conseil de Gouvernement. Dans le même registre, le Conseil se penche sur le décret fixant les modalités de désignation des membres des comités chargés d'examiner les candidatures pour occuper les postes de directeurs de l'un des établissements de l'enseignement supérieur ne relevant pas de l'Université. Le comité sera donc constitué par deux personnalités connues dUns le monde Universitaire, ayant le titre de professeur d'enseignement supérieur. Selon la loi n° 01-00, les établissements supérieurs ne relevant pas de l'Université doivent être dirigés par des personnes qui possèdent une expérience dans le domaine de la gestion. Ces directeurs seront choisis après appel à la candidature. Le quatrième projet de décret concerne la détermination de la composition et du fonctionnement de la commission scientifique d'un établissement de l'enseignement supérieur ne relevant pas de l'Université. Le Conseil examinera aussi le décret relatif à l'application de l'article 28 de la loi portant sur l'organisation de l'enseignement supérieur avant de se pencher sur le décret qui porte sur la définition de la composition de la commission de coordination de l'enseignement supérieur privé, sur les modalités de désignation ou d'élection de ses membres. A. B. A.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc