×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie Internationale

Le commerce mondial dopé par l'industrie de l'assemblage

Par L'Economiste | Edition N°:224 Le 04/04/1996 | Partager


Le commerce mondial a réalisé des performances exceptionnelles en 1995 avec 19% d'augmentation en valeur et 8% en volume. En revanche, la production mondiale n'a progressé que de 3%. Ce décalage dans les rythmes de croissance est dû, entre autres, à la dynamique créée par les industries de transformation et d'assemblage qui prennent une place de plus en plus grande dans les échanges des pays hors OCDE, étant donné qu'ils donnent lieu à plusieurs échanges avant d'arriver à l'acheteur final. A titre d'exemple, les exportations issues de ces industries représentent 50% des exportations totales en Chine et environ 40% au Mexique. d'autre part, la dépréciation du Dollar par rapport au Yen et à d'autres devises a eu un impact stimulateur sur l'évolution du commerce mondial. La révolution technologique a donné aux équipements de bureau et de télécommunication une vigueur telle que leur part dans les échanges est passée de 5% dans les années 80 à 12% en 1995, où ils ont crû de 25% par rapport à 1994. Par ailleurs, la progression des échanges des services a été relativement moindre avec un taux de 14% et un volume de 1.230 milliards de Dollars. Dans cette catégorie, le tourisme et les transports ont été surpassés par les assurances, les télécommunications et la banque. Par région, ce sont les pays de l'Europe Centrale et Orientale qui ont connu le plus grand taux de croissance avec une hausse de près de 25% des importations et des exportations. Quant à l'Union Européenne, elle réalise, à elle seule, 40% des échanges mondiaux de marchandises, et les échanges entre ses membres représentent plus du quart des exportations mondiales. Manifestement, la tendance la plus remarquable est celle qui a commencé il y a 4 ans et qui a été confirmée en 1995, à savoir que les importations japonaises et asiatiques évoluent à un rythme supérieur que les exportations (13% contre 9,5%). Enfin, pour 1996, l'OCDE prévoit que les échanges garderont tout leur dynamisme dans les pays hors OCDE.

Hakima EL MARIKY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc