×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Le Comité de génie parasismique démarre ses travaux

Par L'Economiste | Edition N°:1744 Le 09/04/2004 | Partager

. Sa priorité va aux actions préventives. Les contrôles seront axés sur l'autorisation de construireLe Comité national de génie parasismique (CNGP) a tenu sa première réunion le 12 mars dernier. Celle-ci intervient après la désignation par les différentes instances des membres du comité. Elle avait pour ordre du jour, entre autres, l'installation du comité. Prévu par le décret 2-02-117 du 22 février 2002 approuvant le règlement de construction parasismique RPS 2000, ce comité a pour rôle de conseiller l'Etat sur les dispositions à prendre pour améliorer la mise en oeuvre de la réglementation et son adaptation. Il est en effet chargé de proposer et de donner son avis sur le classement des constructions et les cartes de répartition des communes dans les zones de sismicité. Il a aussi pour rôle l'étude des modifications et la proposition d'améliorations à apporter au RPS 2000 en relation avec l'évolution des connaissances et techniques relatives aux phénomènes sismiques et géotechniques. Le CNGP est composé de compétences scientifiques et techniques de différents horizons (universitaires, ingénieurs praticiens, entrepreneurs, architectes concepteurs…). Toutes les dispositions du règlement RPS 2000 peuvent être remises en cause par ce comité. Pour le moment, le CNGP planche sur la mise en oeuvre des normes parasismiques et la généralisation de leur application. Autant dire que c'est une lourde tâche. Un projet sur les modalités de contrôle du respect de la règle est actuellement à étude, déclare à L'Economiste Houssaïn Tahouati, directeur technique de l'Habitat. Celui-ci préconise, entre autres, l'instauration d'une démarche «préventive» instituant la vérification de la conformité des documents établis (plans, mesures…) à la réglementation avant l'ouverture du chantier. «Une réflexion est engagée sur la possibilité de soumettre le permis d'habiter à l'exigence du respect de la norme parasismique», confie Tahouati. Mais comme le comité privilégie les mesures préventives, les contrôles seront axés sur l'autorisation de construire. Toutefois, précise le directeur technique, le comité qui étudie aussi des actions pour accélérer la mise en oeuvre du code, veille à ce que celles-ci ne viennent pas alourdir l'investissement dans l'immobilier. Le CNGP étudie en outre la modalité d'obligation à la souscription d'une police d'assurance tant au niveau du chantier que pour la couverture de la garantie décennale. Pour ses actions futures, le comité entend mener une réflexion sur des démarches à adopter pour amener le particulier qui construit lui-même à intégrer lui aussi les normes de sécurité. «Une assistance technique sera assurée de manière à ce que le simple citoyen soit à la fois conscient et capable de construire sa maison de manière parasismique», indique Tahouati. Un guide ou un conseil sur le même modèle que l'assistance architecturale est prévu. Le milieu rural où l'autoconstruction fait rage est particulièrement concerné. Dans cet effort de sensibilisation, le CNGP compte encourager le déploiement des architectes et ingénieurs à travers tout le pays. Deux comités spécifiques ont été par ailleurs désignés lors de cette première réunion du CNGP. Ils ont pour mission, d'une part, la réalisation du bilan du séisme d'El Hoceïma et, d'autre part, une étude sur la construction à Agadir et l'évaluation du degré de respect des règles de construction parasismique. K. E. H.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc