×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Le CIH en quête d'une image positive

    Par L'Economiste | Edition N°:631 Le 04/11/1999 | Partager


    · Lancement d'une campagne publicitaire institutionnelle grands médias
    · La banque attaque le segment des jeunes


    Après avoir relifté son identité visuelle, le CIH (Crédit Immobilier et Hôtelier) passe à la communication institutionnelle. La banque vient de donner le coup d'envoi avant hier à une campagne publicitaire grands médias ciblant une clientèle de plus en plus jeune. Objectif, faire adhérer la cible aux nouvelles orientations de l'institution, notamment le recentrage sur les activités de banque. La campagne concoctée par l'agence Pragma (qui a également dans son portefeuille le Crédit Agricole) s'inscrit dans le Plan d'entreprise horizon 2003 qui doit entrer en vigueur à partir de l'année prochaine.
    Pour se rapprocher d'une nouvelle clientèle, le spot télé et les quatre annonces-presse mettent en avant des jeunes dans le nouvel intérieur d'une agence commerciale du CIH. Dans le film baptisé ''Nouvel univers CIH'', les valeurs de modernité et de dynamisme revendiquées par la banque se reflètent à travers des symboles, notamment des feux de signalisation avant-gardistes, clavier, carte bancaire, escalator, etc. Pour traduire le dynamisme de la banque, le rythme du film est assez rapide. Les annonces-presse reproduisent quatre scènes du spot, notamment "la marche en avant des banquiers" et le "tremplin carte". Les annonces se démarquent par l'omniprésence des éléments financiers comme le billet de banque, la carte de crédit. Ces éléments reflètent automatiquement l'environnement de la banque.
    Pour ce qui est de la radio, le CIH veut séduire les clients potentiels en mettant en avant les possibilités offertes à travers un dépôt minimum: carte bancaire, crédit logement, crédit consommation, etc. A la différence de la télévision, les messages radio se veulent concrets et incitatifs. La cible garde l'idée selon laquelle "l'ouverture d'un compte au CIH n'est pas une formalité mais une ouverture sur l'avenir".
    L'affichage urbain 4/3 n'est pas en reste. Comme pour la presse, les visuels du spot-télé ont été choisis pour habiller quatre panneaux publicitaires à Casablanca. Parallèlement aux médias, le CIH a mis en place supports hors-média. Il s'agit entre autres des mailings personnalisés et des documents destinés à l'ensemble des collaborateurs de la banque. En ce qui concerne le budget de la campagne, il représente 1% du chiffre d'affaires de la banque.
    Au-delà de l'image, le CIH cherche à reconquérir des parts de marché auprès des particuliers. La banque a affiché durant l'exercice précédent une perte de 176 millions de DH. Son état-major compte développer la titrisation qui va devenir son métier-phare dans l'avenir. L'immobilier et le tourisme resteront les piliers de l'activité de la banque.

    Mohamed DOUYEB

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc