×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Le Centre pour cardiaques démunis prêt dans 15 mois

Par L'Economiste | Edition N°:1052 Le 04/07/2001 | Partager

. Il accueillera 400 enfants par an et fonctionnera grâce aux dons d'ONG internationales et fondations marocaines. Des travaux d'extension sont prévus plus tard pour accueillir les malades adultes égalementLes membres de l'association “Les bonnes oeuvres du coeur” sont comblés. Le bilan de l'opération “Tel est ton coeur” est “très satisfaisant”, d'après les organisateurs du téléthon qui a eu lieu le 18 mai dernier sur 2M (cf. www.leconomiste.com). Ces derniers espéraient atteindre la somme de 15 millions de DH pour construire un centre de soins pour cardiaques démunis, ils ont pu recueillir un montant dépassant de loin leurs attentes. En effet, la somme exacte récoltée lors de la soirée du 18 mai, y compris les dons en argent et en nature, est de l'ordre de 25.811.000,00 DH, d'après les comptes arrêtés le 29 juin à midi. Le reliquat des ventes des badges est en cours de recouvrement. Le Centre de Chirurgie Cardiopédiatrique Sociale sera construit à Casablanca sur un terrain de 2.500 m2 offert par Hajja Fatima Ben Thami Alami. “Les formalités juridiques et techniques pour l'acquisition du terrain sont en cours, de même que l'architecte et le géomètre sont en train de préparer les plans avant d'entamer les travaux de construction”, a affirmé Dr Saïd Ejjennane, président de l'association, lors d'un point de presse pour communiquer le bilan du téléthon. Le besoin pour ce centre se fait de plus en plus ressentir. En effet, six à huit enfants cardiaques démunis meurent chaque jour au Maroc, faute de moyens. Quelque 8.000 à 10.000 cardiaques démunis ont besoin d'une opération à coeur ouvert, dont 2.300 enfants, mais seuls 10% sont opérés. Alors que les deux principaux hôpitaux publics, Avicennes à Rabat et Ibn Rochd à Casa, ne disposent que d'une capacité de 10 lits pour des milliers de malades. Si tout marche comme prévu, le centre, qui aura une capacité d'accueil de 400 enfants par an, sera prêt dans 15 mois environ. Des travaux d'extension se feront plus tard pour accueillir les malades adultes également. Un spécialiste en gestion hôtelière assumera la direction du Centre et la supervision de 70 à 80 personnes. Quant au budget de fonctionnement, il est “énorme”, selon Dr Ejjennane, qui affirme avoir “pris contact avec des ONG internationales et des fondations marocaines pour solliciter des fonds.”Le problème de l'autorisation d'exercer ne se pose pas “puisque je suis médecin fondateur”, indique-t-il. Pourtant, l'exemple du Centre Noor pour handicapés à Casablanca donne à réfléchir. Il est fin prêt depuis septembre 2000 et n'arrive toujours pas à ouvrir ses portes. Aziza EL AFFAS

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc