×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Le campus Ubisoft sort ses premiers lauréats

    Par L'Economiste | Edition N°:3171 Le 16/12/2009 | Partager

    . 58 ont décroché leur diplôme en production de jeu vidéo et film d’animation . Une formation entièrement financée par le groupe. L’industrie du jeu vidéo, première source de divertissemen«LA jeunesse passe ses nuits à se tuer à PES », chantait le rappeur français Soprano. Elle passe également des heures devant Prince of Persia, Assassin Creed ou encore Splinter Cell, des jeux vidéo d’Ubisoft, l’un des principaux acteurs du marché. Rien que pour ces trois productions, la société a écoulé 37 millions d’exemplaires.Aujourd’hui, le jeu vidéo se présente comme l’une des principales sources de divertissement. Et d’après les prévisions, les ventes de jeux vidéo devraient croître de plus de 50%, pour atteindre 68,3 milliards d’euros à l’horizon 2012.Le maintien de ces performances s’accompagne notamment de la formation des ressources humaines qualifiées pour soutenir la croissance de l’industrie. Le Campus Ubisoft de Casablanca, créé en 2008, vient de sortir ses premiers lauréats. Il s’agit de 58 jeunes marocains diplômés en production de jeu vidéo et film d’animation. Généralement, « les étudiants sont recrutés dans les écoles d’arts graphique, mais également à travers les salons qui leur sont dédiés. Ensuite, il y a une sélection sur la base de portfolio et des entretiens individuels », indique Marie Hélène Gignère, directrice du Campus.Après une formation d’une année, dispensée par le Cégep privé de Matane, les lauréats reçoivent une « attestation d’études collégiales », délivrée par le ministère de l’Education du Québec. Les diplômes sont décernés aux étudiants des trois filières : animation 3D, modélisation 3D et création de niveau de jeu. Quant aux cours, « ils sont assurés en grande partie par des professionnels marocains qui ont bénéficié auparavant d’une formation. Après, on fait appel à des praticiens du studio de Montréal pour des cas spécifiques », souligne André Gobeil, directeur de la formation continue du Cégep Matane. «Le coût de la formation par étudiant est estimé à environ 190.000 DH par étudiant », relève Frederic Gallemand, directeur général d’Ubisoft Maroc. Des frais qui sont entièrement à la charge de l’entreprise. De plus, 32 lauréats sont directement recrutés par Ubisoft pour son studio de développement de Casablanca, le seul sur le continent. Ceux-ci devraient débuter leur carrière dans l’industrie des jeux vidéo dès janvier prochain. Par ailleurs, la deuxième promotion du Campus Ubisoft sera réduite à 30 étudiants. Ceci répond à un souci d’offrir une formation à la carte à chaque étudiant, relève Gallemand.En 2008, Ubisof a réalisé un chiffre d’affaires de 928 millions d’euros. Le groupe revendique aujourd’hui la troisième place au niveau des éditeurs indépendants en dehors du Japon.


    Sons of Tesla

    IL s’agit du premier jeu vidéo 100% marocain. Il est l’œuvre des lauréats du Campus Ubisoft de Casablanca. La production du jeu a mobilisé 60 personnes durant 15 semaines. Par ailleurs, les talents marocains dans cette industrie commencent à émerger. Certains développeurs ont travaillé sur Assassin Creed II, la dernière production d’Ubisoft. 1,6 millions d’exemplaires du jeu ont été vendu la première semaine de sa sortie, d’après le groupe. Le premier opus de ce jeu s’était écoulé à 7 millions d’exemplaires. De plus, « le directeur artistique de Prince of Persia, autre grosse production d’Ubisoft, est un marocain », souligne Frederic Gallemand, directeur général d’Ubisoft Maroc. A noter que le coût de production d’un jeu vidéo peut atteindre 20 millions d’euros.Franck FAGNON

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc