×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Le blé poursuit sa correction à la baisse

Par L'Economiste | Edition N°:2611 Le 17/09/2007 | Partager

. Mais la demande est toujours aussi pressanteLe prix du blé a terminé la semaine sur une baisse, vendredi dernier le marché européen (Euronext) poursuivant sa «correction technique» dans le sillage du marché américain, ont souligné les opérateurs. «Les investisseurs prennent leurs bénéfices après les plus hauts historiques enregistrés ces dernières semaines», a commenté l’un d’eux. Les prix du blé avaient atteint récemment des records absolus, grimpant à 9,07 dollars le boisseau sur la place de Chicago et à 300 euros la tonne sur l’Euronext. Toutefois, le fond du marché demeure tendu sur la scène internationale. La demande est toujours aussi pressante tandis que le manque de pluies laisse planer une menace sur la récolte Australienne.«Depuis le 1er juillet dernier, début de la campagne commerciale, l’Egypte, l’Algérie, le Maroc et la Tunisie ont acheté au total environ 8 millions de tonnes de blé contre 3 millions habituellement à la même période de l’année», a assuré, Bruno Hot, directeur général de l’Onigc (Office français des céréales). Pratiquement seuls en compétition, les Etats-Unis alimentent la plus grande partie de la demande. Durant la semaine achevée au 6 septembre, ils ont ainsi vendu 2,13 millions de tonnes de blé, «le meilleur score réalisé depuis ces onze dernières années», a reconnu l’USDA (département de l’Agriculture).En dix semaines de campagne commerciale, les USA ont vendu un total de 19,5 millions de tonnes de blé pour un potentiel exportable de 30 millions. «A ce rythme, il ne leur restera plus grand chose à vendre au printemps prochain. Et si l’Australie ne prend pas le relais, la fin de la campagne s’annonce délicate», a averti un analyste.Attendue à partir du mois d’octobre, la récolte australienne est actuellement sujette à caution en raison d’un temps trop sec. L’USDA la situe à 21 millions de tonnes. Mais le chiffre est jugé bien optimiste par le marché qui table sur une production comprise entre 15 et 19 millions.Accompagnant l’effritement des prix sur le marché américain, la tonne de blé meunier pour livraison en novembre a reculé de 3 euros vendredi à la mi-journée sur l’Euronext, valant 263 euros avec 617 lots échangés. Cette échéance avait touché un pic à 300 euros dans le courant de la semaine dernière. Sur le marché physique (gré à gré), la correction baissière n’a pas déridé les vendeurs qui ont laissé les acheteurs baisser leurs prix dans le vide.Ces derniers proposaient 260 euros pour une tonne de blé standard livré à Rouen contre 267 euros la veille et 270 euros contre 280 euros pour du blé de qualité supérieure (220/11). Les cours de l’orge fourragère s’est effrité dans le sillage du blé (249 euros contre 255 euros traité la veille) malgré la perspectives de belles ventes à l’exportation en l’absence des concurrentes de la Mer Noire.Le marché du maïs a suivi la tendance générale au repli, affecté de surcroît par les importations de maïs brésilien et de produits de substitution (manioc, sorgho). «Mais l’activité est fortement réduite à l’approche de la nouvelle récolte», a constaté un courtier.Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc