×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique Internationale

Le 4ème Raid Harley Davidson s'ouvre de nouvelles pistes

Par L'Economiste | Edition N°:273 Le 27/03/1997 | Partager

Ils seront une soixantaine au départ de Nador le 1er avril. Sur leurs Harley Davidson ils partiront à la découverte de paysages marocains jusque-là inexplorés.


Faire le tour du Maroc en moto semble de prime abord une idée insensée. Mais si la moto est une Harley Davidson, il n'y a pas à discuter. Ils foncent tête baissée. «Ils», ce sont des chefs d'entreprise et des décideurs assoiffés d'aventure et qui ont une passion commune pour ce monstre à deux roues. Ils seront 54 motards de différentes nationalités au départ du 4ème Raid à Toulouse. Ils arriveront le 1er avril à Nador pour entraîner avec eux leurs amis marocains.

Légende, symbole et... passion


Pendant deux semaines (du 29 mars au 14 avril), ces férus de moto sillonneront le pays à travers brousse et désert, passant d'une ville à l'autre, au milieu de paysages grandioses.
«La Tête dans les Etoiles», société franco-marocaine organisatrice de cette chevauchée, a prévu une enveloppe de 2 millions de Francs français, notamment pour l'hébergement, la restauration et les activités culturelles de ces aventuriers.
Le circuit se veut original, à la fois touristique et culturel, bref en dehors des sentiers battus. «Les pistes programmées sont pour la plupart inexplorées», affirment les organisateurs.
Principes du raid: respect de la nature et de l'environnement et respect des limitations de vitesse, puisque les participants ne sont pas autorisés à rouler à plus de 60km/h.
Certaines pièces partantes pour cette exhibition sont en passe d'être classées collection.
Pour rester très «tête dans les étoiles», chaque étape est désignée par un thème: pulsion, passion, imagination, marathon, sensations, évasion, hallucinations, vibrations...
Les motards emprunteront successivement Nador, Errachidia, Ouarzazate, Tata, Kerdouss, Agadir, Marrakech, El Jadida, Rabat et Tanger avant de repartir pour Sète.
Des soirées de gala clôtureront en beauté chaque étape.

Véritable symbole des sixties, la Harley Davidson n'est pas seulement une moto, c'est aussi un look, une façon de se comporter. Ses pilotes sont connus par leurs blue-jeans délavés, leurs blousons en cuir assortis de bottes ou de baskets. Ils n'ont pas d'âge. Depuis sa conception, cette marque, américaine de naissance, n'a cessé de faire couler de l'encre. Sont évoqués son style, le bruit exceptionnel de son moteur, sa puissance... mais surtout son prix (aux environs de 120.000 FF) qui en fait le privilège de gens aisés.
Cette «merveille mécanique» n'arrête toujours pas de séduire et de faire la fierté de ses possesseurs. Elle est même sortie des cercles américain et européen pour atteindre la rive sud de la Méditerranée. Au Maroc, le club Harley Davidson s'élargit peu à peu. Il compte actuellement une vingtaine de membres, selon les organisateurs du périple.
Il y a une trentaine d'années, au plus profond des Etats-Unis, la passion Harley Davidson était tellement forte que tout «harleyiste» s'interdisait d'enfourcher une autre marque.
Aujourd'hui, les principes ne sont plus aussi stricts, mais la passion est toujours là...

Hanaâ FOULANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc