×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

L'Asmex franchit le pas du lobbying

Par L'Economiste | Edition N°:379 Le 16/11/1998 | Partager

C'est aujourd'hui que l'Association Marocaine des Exportateurs dévoile sa stratégie promotionnelle. En plus de l'ouverture de ses deux délégations à l'étranger, l'ASMEX veut renforcer la coordination avec les services diplomatiques.

L'Asmex (Association Marocaine des Exportateurs) présente aujourd'hui sa stratégie promotionnelle. Depuis octobre dernier, l'Association est représentée par deux délégations officielles l'une à Bruxelles et l'autre à Bonn par le biais des ambassades. Cette décision qui a été prise par le Conseil d'Administration de l'Asmex se traduit par l'élaboration d'une stratégie désignée de «qualitativement nouvelle» par les responsables. Un effort promotionnel sera fourni sur les marchés porteurs en se basant sur la diversification de la production et le travail intérieur. Se rendant compte qu'il est difficile de faire de la promotion à distance sur des marchés aussi importants, l'Asmex dispose aujourd'hui de représentations sur place. Le choix de Bruxelles et Bonn se justifie par les positions stratégiques de ces villes qui se situent au coeur de l'Europe et dont les marchés présentent des opportunités importantes pour les exportateurs marocains, fait observer M. Ahmed Azirar, consultant de l'Asmex. Si les bureaux sont logés dans les ambassades, c'est dans le but de coordonner leurs efforts et compétences pour créer une synergie.

Relance des bureaux de représentation


«Cela servira à renforcer l'aspect négociation avec l'Union Européenne et drainer des investisseurs étrangers. L'UE est un «acquis traditionnel», rappelle M. Azirar, aussi faut-il le consolider, car la compétitivité est de plus en plus rude». Ces délégations permettront d'exercer un lobbying parce que les échéances à venir sur des sujets d'actualité tels que les dossiers agricoles par exemple, nécessitent une prise de position rapide.
Mais ce n'est pas la seule région qui intéresse l'Asmex. D'autres actions sont menées de concert avec le CMPE (Centre Marocain pour la Promotion des Exportations) afin d'investir l'Europe de l'Est et plus précisément la Hongrie, la Pologne et la Tchéquie. A cet effet, en septembre dernier, une mission d'hommes d'affaires s'y est rendue en éclaireurs, afin d'étudier de plus près les opportunités de ces pays. Au retour, ils avaient des contrats dans leurs mallettes. Aussi, après la visite officielle du Premier ministre M. Abderrahman Youssoufi à Budapest, le président de l'Asmex, M. Mohamed Tazi, s'y est rendu à son tour pour signer un accord de partenariat avec l'association hongroise des exportateurs.

Prudence sur les régions sinistrées


C'est une région qui présente des débouchés importants pour des industries telles que le textile, l'agro-alimentaire ou les IMME (Industries Métalliques Métallurgiques et Electriques). Cependant, la prudence est de mise dans un environnement perturbé par la crise que traverse la Russie.
En outre, des groupes de travail ad hoc organisés par l'Asmex travaillent sur l'établissement d'un bilan des représentations commerciales à l'étranger. Un comité, regroupant entre autres des banquiers et des opérateurs du secteur, est déjà constitué. Il étudiera aussi une stratégie de présence physique à l'étranger permettant aux opérateurs extérieurs de se renseigner sur l'existant. Dans une seconde phase, après avoir trouvé les modalités concrètes pour la faisabilité du projet, le comité envisage d'ouvrir des bureaux au Moyen-Orient et en Afrique-subsaharienne.
Bien avant de s'intéresser aux représentations à l'étranger, l'Asmex a ouvert d'autres bureaux au Maroc, dans les principales régions exportatrices. Ces délégations sont situées dans la région Rabat-Salé Kénitra, Tanger, Fès, Agadir, Marrackech et Oujda. Celles-ci devraient faciliter la communication et permettre aux opérateurs d'une même région une meilleure résolution des problèmes locaux.

Radia LAHLOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc