×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprise Internationale

L'alliance Pepsi-Orangina entre en vigueur

Par L'Economiste | Edition N°:62 Le 14/01/1993 | Partager

Le contrat Pepsi-Perrier vient d'être résilié. Les dommages et intérêts susceptibles d'incomber à l'une ou l'autre des parties ne sont pas encore décidés par le tribunal de commerce parisien. Désormais, Pepsi disposera librement de son embouteillage, de sa distribution et de sa commercialisation. Elle est en droit de les retirer au français Perrier pour les confier à Orangina. Celle-ci se chargera de la distribution et de la commercialisation de la boisson américaine, tandis, qu'une partie de l'embouteillage continuera d'être assurée par Perrier. Les services marketing et gestion seront la chasse gardée de Pepsi dont le personnel se tiendra à de nouveaux engagements. Il s'agira notamment, d'une meilleure créativité de leurs parts et d'une conquête de nouveaux clients. Cette nouvelle alliance, tant espérée par Pepsi doit se traduire par une augmentation de sa part de marché .

En effet, c'est parce qu'elle ne réalisait plus que 7% des ventes "Cola" en France que Pepsi s'est détournée de son partenaire français. Celui-ci malgré les 30 ans de partenariat, semble ne plus respecter ses engagements à l'égard de son co-contractant en matières de distribution et de commercialisation qui témoignent de nombreuses défaillances, parues sur le marché français ces dix dernières années. Il semble, par ailleurs, privilégier Coca à Pepsi dans la livraison de ses services vu que l'écart entre les taux de ventes des deux boissons est moindre sur le marché américain relativement au marché français. Ces taux sont respectivement de 20 et 18,4% pour Coca et Pepsi.

Dorénavant, les activités d'Orangina viendront compléter celles de Pepsi pour en promouvoir les ventes. La relation entre les deux entreprises, ayant connu un grand succès en Allemagne, est déjà entamée en France dans le cadre d'une société de distribution automatique. Grâce à cette nouvelle alliance, Pepsi se garde d'élever ses prix et envisage de se lancer dans de nouveaux produits pour se démarquer de son concurrent Coca, lequel réalise un chiffre d'affaires de 3 milliards de Francs et dépasse ainsi dix fois celui de Pepsi.

F.K.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc