×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

L'Algérie élit aujourd'hui son président

Par L'Economiste | Edition N°:1743 Le 08/04/2004 | Partager

. Les deux candidats-phares espèrent un résultat dès le premier tour. Des couacs sont enregistrés dans les votes des résidents à l'étrangerL'Algérie vote aujourd'hui jeudi pour la troisième présidentielle pluraliste de son histoire. Celle-ci pourrait, pour la première fois, déboucher sur un second tour, après une campagne à l'américaine dominée par l'âpre duel entre les favoris, le président sortant Abdelaziz Bouteflika et son ancien homme de confiance Ali Benflis.La campagne électorale qui s'est achevée lundi dernier, dans le calme, a été marquée par une grande liberté de ton des six candidats et une rivalité entre les partisans de Bouteflika et Benflis. Ce dernier a bénéficié de la machine électorale du Front de libération nationale (FLN, ex-parti unique), dont il est le patron.Les deux hommes ont été au coude-à-coude dans la plupart des 48 wilayas du pays qu'ils ont sillonnées, avec un meilleur accueil pour Benflis en Kabylie (Est d'Alger) et pour Bouteflika dans l'Ouest algérien. La Kabylie est en fronde ouverte contre le pouvoir central depuis les émeutes d'avril-mai 2001 qui ont fait plus de 100 morts. Les émeutes, restées sporadiques depuis, ont éclaté lors de la visite, la semaine dernière, du président sortant à Tizi Ouzou.Les deux hommes, devenus des ennemis irréductibles, soutenus par des partisans enthousiastes et souvent trop zélés, ont affirmé chacun emporter l'élection dès le premier tour, lors de leurs derniers meetings, lundi à Alger. Les Algériens choisiront donc aujourd'hui entre deux programmes “diamétralement opposés, selon Benflis, “le changement par la modernité” qu'il propose ou la “continuité dans le redressement” de son adversaire et ancien patron. En l'absence de sondages crédibles, les Algériens sont dans l'expectative, estimant que le scrutin est, cette fois, “ouvert”.Cette appréciation est confortée par “la neutralité” de l'armée, dont le choix a été prépondérant lors des précédents scrutins, affichée pour la première fois et affirmée, à maintes reprises, par son patron, le général de corps d'armée Mohamed Lamari. Un amendement à la loi électorale permettant aux candidats et à leurs représentants de surveiller les bureaux de vote et les urnes du début à la fin du vote et d'obtenir des copies des procès-verbaux de dépouillement, devrait rendre toute fraude, la hantise des adversaires de Bouteflika, “impossible”, selon le président de la commission de surveillance de cette élection, Saïd Bouchaïr.La suppression des “bureaux spéciaux”, destinés aux corps constitués jugés incontrôlables, la diminution sensible des “bureaux itinérants” pour les nomades du Sahara, autre casse-tête pour l'opposition, plaident également pour un scrutin “transparent et honnête” comme promis par les autorités qui ont fait appel à plus de 120 observateurs internationaux. Mais les premiers couacs sont déjà perceptibles à l'étranger, notamment en France qui accueille plus de 90% des électeurs de l'émigration qui a commencé à voter le 3 avril, et où trois candidats ont dénoncé de “graves irrégularités”. Un vent de liberté et tolérance a soufflé sur la campagne électorale, avec pour la première fois en lice, une femme, la remuante porte-parole du parti des travailleurs (PT-extrême gauche) Louisa Hanoune, et le chef d'un petit parti “Ahd-54”, Ali Fawzi Rebaïne, prônant le “retour aux sources” de la guerre d'Algérie et la chasse aux “traîtres” et aux “corrompus”.(AFP)

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc