×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

L'Afrique monte au créneau

Par L'Economiste | Edition N°:346 Le 17/09/1998 | Partager

L'Association Africaine des Importateurs et Exportateurs de produits halieutiques vient de voir le jour. Principale mission: promouvoir les échanges Sud-Sud.


Les opérateurs africains de la pêche contre-attaquent. Désormais, plus question qu'ils pénètrent les marchés européen, américain ou asiatique en rangs dispersés. Et c'est dans cet esprit que l'Association Africaine des Importateurs et Exportateurs des produits halieutiques (Afiex) vient de voir le jour. Organisée à Agadir(1), la quatrième rencontre internationale entre importateurs et exportateurs de poisson a ainsi consacré la tenue de l'assemblée constitutive suivie de la première assemblée générale de l'Afiex. Cette dernière se veut désormais une plate-forme pour promouvoir les échanges Sud-Sud. Les associations africaines seront également appelées à donner "un coup de pouce" à ces échanges, notamment par le rapprochement des opérateurs et des voyages de prospection. Encore faut-il que les entreprises africaines intègrent de véritables démarches-qualité aussi bien pour les produits que pour les procédés de fabrication. Or, la culture managérielle africaine ne semble pas encore se préoccuper de ce principe. "Les managers africains estiment que la qualité est un mal inutile", ironise M. Lahcen Ababouch, professeur à l'Institut Agronomique et Vétérinaire de Rabat.

Durant les quatre jours de la rencontre d'Agadir, les centaines d'opérateurs africains présents ont été unanimes sur la nécessité de diversifier leurs échanges. Et jusque dans les coulisses de l'hôtel qui a abrité les travaux de l'Afiex, la volonté de se constituer en pôle homogène exportateur était bel et bien présente. "L'alliance entre les pays africains est d'autant plus urgente que l'UE étendra dans quelques mois l'application de la directive 493 à tous les pays africains", a clamé un conférencier.

La directive 493


Cette directive classe les pays exportateurs sur trois listes. La première, dont fait partie le Maroc, est celle des pays accrédités. La deuxième liste permet aux opérateurs d'exporter sur un seul pays européen. Enfin, la troisième liste, qui fait déjà des mécontents, se verra interdire à partir de janvier 1999 l'accès aux marchés européens.
Avec la création de l'Afiex, les opérateurs africains de la pêche changent de ton. "Nous ne devons plus dépendre de la volonté des acheteurs", s'est indigné un opérateur sénégalais. La diversification des marchés est indéniablement la stratégie alternative pour les entreprises africaines de la pêche. Des micro-segments dans le méga-marché des Etats-Unis restent à exploiter, le contrôle des marchandises sur cette destination n'étant pas sévère, mais systématique, notent les professionnels.
Réputé pour être un gros producteur de poisson, le marché africain voit se dessiner devant lui un avenir prometteur. La valeur du poisson depuis 1990 n'a cessé d'augmenter. Les perspectives pour le Maroc sont d'autant plus importantes qu'il est le principal pro-ducteur de poisson en Afrique. A titre de com-paraison, les recettes des produits marocains de la pêche en 1996 ont atteint 7.4 milliards de DH contre 3.1 milliards pour le Sénégal et 2.3 milliards pour la Côte-d'Ivoire.

Hassan BOUCHACHIA

(1) L'organisation de cette rencontre qui s'est déroulée du 9 au 12 septembre a été réalisée conjointement par le Ministère des Pêches Maritimes, INFOPECHE et l'ONUDI.


Les membres de l'Afiex


SIX pays composent le Bureau de l'Association Africaine des Importateurs et Exportateurs des produits halieutiques. La présidence de l'Afiex est revenue au Maroc en la personne de M. Hassan Sentissi El Idrissi. Les autres pays membres du Bureau de l'Association sont la Mauritanie, la Namibie, le Cameroun, le Sénégal et la Guinée.
Parmi les objectifs de l'Association:
- l'harmonisation des tarifs douaniers relatifs aux échanges halieutiques internes;
- la création d'une bourse africaine de toutes les espèces de produits halieutiques;
- la création d'une société de transport maritime et terrestre;
- la création d'un label africain pour mieux identifier les produits du continent dans le marché mondial.

Hassan BOUCHAHCHIA


  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc