×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    La Trésorerie Générale adopte la gestion électronique des documents

    Par L'Economiste | Edition N°:204 Le 16/11/1995 | Partager

    L'informatisation de la Trésorerie Générale a débuté il y a deux ans sur financement de la Banque Mondiale. Cibernética réalise la gestion électronique des documents et de la bibliothèque. L'entreprise intervient auprès de Munisys qui a obtenu ce marché, accordé en lot unique.
    La démarche est différente par rapport au système classique. Il s'agit d'une base de données conçues pour la documentation qui se doit d'être évolutive. La démarche consiste, tout d'abord, à identifier les besoins des utilisateurs et à définir, en collaboration avec le département informatique, un plan d'action à court et moyen termes. Ensuite, il s'agit de mettre en place les solutions et enfin l'exploitation après une période de tests.
    Dans le cas de la Trésorerie Générale, la gestion électronique des documents concerne la communication par le biais de l'outil informatique de toutes les notes de service et le courrier. Elle porte aussi sur une base de données portant sur la législation en vigueur, la jurisprudence, les circulaires... La gestion de la bibliothèque consiste à ficher les références des revues, bulletin officiel...

    Communiquer et partager les données


    Le système utilisé est le serveur Munisys travaillant sur Unix. L'infrastructure est celle de client-serveur. Le logiciel serveur est Basisplus qui comprend toutes les fonctions nécessaires à l'utilisation des bases de données: recherche, assistant index, accès thesaurus, mise à jour, affichage, navigation par contexte et édition. La recherche documentaire est réalisée non seulement à partir de critères de sélection structurés, relationnels mais également à partir de critères typiquement documentaires, exprimés sur les champs d'indexation tels que titres, mots-clés, auteurs, liste des destinataires, dates, ou même sur le contenu des documents. Par ailleurs, la mise en base de données permet de la faire communiquer et de la partager avec l'ensemble des utilisateurs concernés.
    Basis Desktop, quant à lui, respecte les normes ergonomiques des applications Windows. Les utilisateurs peuvent ainsi exploiter, sans formation préalable, les fonctions de bases permettant de gérer leurs documents bureautiques. D'un simple clic de souris, l'utilisateur fait appel à des formulaires de recherche, navigue de façon graphique dans les thesaurus.

    Connexion Internet


    Par ailleurs, l'offre documentaire Basis est complétée par Basis WEBserver qui est un système de gestion de bases de données relationnel et documentaire. Il offre aux utilisateurs les fonctionnalités de recherche documentaire à partir des outils standards du monde Internet, dont la mise en place est prévue au courant de ce mois. Basis WEBserver accède ainsi en temps réel au contenu des bases de données transactionnelles Basisplus.
    Cibernética possède déjà à son actif l'informatisation de la base de données de la chaîne de radio Médi1. La gestion électronique des données a été réalisée depuis deux ans et concerne aussi bien les articles que les dépêches et la documentation. L'entreprise a été créée en 1985. Son capital social est de 500.000DH. Elle compte parmi ses activités la gestion électronique des documents, les réseaux d'entreprises en partenariat avec la société américaine Cabletron et enfin la gestion du temps de présence. Cibernética emploie 10 personnes et réalisera, en 1995, un chiffre d'affaires de 5 à 6 millions de DH.

    Laïla TRIKI.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc