×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

La tonne de CO2 à 100 euros à l’horizon 2030

Par L'Economiste | Edition N°:2794 Le 09/06/2008 | Partager

. Objectif: réduction des émissions de gaz LA tonne de CO2 devrait se situer à 100 euros à l’horizon 2030 si l’on prend en compte les objectifs européens de réduction de gaz à effet de serre, selon un rapport publié par le Centre d’analyse stratégique.Le rapport porte sur «la valeur tutélaire» du carbone, c’est-à-dire celle qui, au-delà de la valeur actuelle de marché, intègre le niveau de l’engagement européen dans la lutte contre le réchauffement climatique.Selon les conclusions du Conseil européen de mars 2007, l’UE s’est engagée à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 20% à l’horizon 2020.L’étude avance un chiffre de 56 euros la tonne de CO2 en 2020 et 100 euros la tonne en 2030. À l’horizon 2050, elle table sur une valeur de 200 euros.Ce chiffre est cependant encadré d’une fourchette allant de 150 à 350 euros, illustrant «les incertitudes qui entourent la détermination de la valeur du carbone au-delà de 2030, sur le plan des accords internationaux comme sur le plan des technologies disponibles».L’objectif de cette analyse est en particulier d’aider à «calibrer» les instruments économiques de lutte contre le changement climatique et d’adresser un «signal» aux acteurs publics et privés sur le prix du carbone auquel ils pourront être confrontés au cours des prochaines décennies.Vendredi matin, la tonne de carbone se négociait 26,24 euros sur le marché au comptant de BlueNext, Bourse européenne du CO2 basée à Paris.Le système européen d’échange de quotas (ETS) est à ce jour le seul marché où s’échangent des permis d’émission de CO2, ou «droits à polluer». C’est l’un des outils mis en place dans le cadre du Protocole de Kyoto qui vise à endiguer les émissions de dioxyde de carbone, un des principaux gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc