×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

La tomate bio marocaine malmenée au port de Tanger

Par L'Economiste | Edition N°:951 Le 06/02/2001 | Partager

De notre correspondant, Ali ABJIOU. Il a fallu plus de 30 heures pour que sept camions de l'OCE puissent transiter par le portEN pleine campagne d'exportation, sept camions de tomates marocaines en provenance d'Agadir ont été bloqués au port de Tanger. Transportant plus de 160 tonnes, ils sont arrivés au port de cette ville dans la soirée du samedi, mais ils n'ont pas pu effectuer les procédures d'exportation. Le lendemain matin, le commis de l'OCE, (Office de Commercialisation des Exportations) a été sommé par le refus du visa d'exportation de la part des services douaniers. Motif invoqué, le commis ne dispose pas de carte de douane, un document exigé pour reconnaître les agents habilités à travailler au port.Selon des responsables portuaires, de nombreuses personnes travaillant dans l'enceinte du port ne disposeraient pas de ce document. En outre, l'OCE ne peut pas délivrer de telles cartes vu son statut particulier. «Le règlement de l'OCE, régi par dahir, ne lui permet pas de distribuer des cartes à des personnes qui sont pour la plupart des saisonniers«, explique un responsable de l'Office. Mais quelle que soit la situation, la procédure douanière veut que les camions de denrées périssables, la tomate en particulier, ne soient pas bloqués. En cas de problème, il suffit que l'exportateur signe un engagement et la situation sera assainie a posteriori. Contacté par L'Economiste lundi matin, le directeur de la Douane au port de Tanger, M. Mehdi Hida a catégoriquement nié l'existence d'un camion bloqué par ses services. Bizarrement, à quelques dizaines de mètres des bureaux de la Douane, au parking d'export, les remorques entamaient leur trentième heure d'attente. Coup de théâtre, vers la mi-journée du lundi, alors que quatre autres camions de l'OCE fraîchement arrivés au port, devaient subir le même sort, les responsables de la Douane cèdent et se montrent disposés à mener à bien les procédures d'exportation. Dans l'après-midi du lundi, les camions étaient en attente d'être embarqués à destination de l'Europe. Au plus tôt, c'est mercredi soir que ces tomates seront à Perpignan, leur destination finale.


. Le Souverain a reçu un émissaire du Président sénégalaisSA Majesté le Roi Mohammed VI a reçu, lundi au Palais Marchane à Tanger, M. Idrissa Seck, ministre d'Etat, directeur du cabinet du Président de la République sénégalaise, M. Abdoulaye Wade et émissaire du chef d'Etat sénégalais auprès du Souverain. L'émissaire sénégalais était accompagné de MM. Abdoulaye Diop, ministre chargé du Budget et Doudou Diop, ambassadeur du Sénégal au Maroc.
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc