×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Politique Internationale

    La testostérone peut-elle agir sur le comportement?

    Par L'Economiste | Edition N°:494 Le 27/04/1999 | Partager

    · Les facteurs responsables de la production de la testostérone
    · Les effets positifs et négatifs de la sécrétion excessive de cette hormone


    Le monde de la politique, du sport et des affaires déborde d'exemples sur les scandales et les harcèlements sexuels menaçant les familles et les carrières de certaines grandes personnalités.
    Des recherches récentes ont tenté de donner une explication biologique à cette question. Elles ont démontré le rôle de la testostérone dans le renforcement de la virilité et sa contribution à la destruction de la vie de famille.
    La testostérone a longtemps été associée à la puissance et à la virilité des hommes. Les prisonniers présentant des taux élevés de testostérone ont probablement été impliqués, à un âge précoce, dans des activités criminelles, commis des crimes violents ou transgressé les lois de la prison.

    Sensations fortes


    La testostérone est également liée à une tendance générale à rechercher les sensations fortes. La recherche des fortes sensations peut avoir des effets positifs ou négatifs selon la classe sociale et les ressources financières.
    Les personnes issues d'un niveau socio-économique bas sont particulièrement attirées par les actions illégales. Par contre, celles qui appartiennent à un niveau socialement plus élevé montrent des préférences plus marquées pour les activités excitantes socialement acceptables, comme la conduite rapide des voitures, les sports de compétition, etc...
    De manière générale, les hommes produisent 20 à 40 fois plus de testostérone que les femmes. Néanmoins, des recherches récentes ont découvert que la production de la testostérone a augmenté chez les femmes qui travaillent, et particulièrement chez celles à caractère agressif.

    Fréquence du sourire


    Une autre étude réalisée en 1995 sur des étudiantes universitaires a associé la production de la testostérone à la fréquence du sourire. Selon la même étude, l'absence de sourire est un indicateur majeur de la puissance et de la virilité.
    Mais si les concentrations de testostérone sont plus fréquentes chez les hommes, quels seraient leurs effets sur leur comportement? Des recherches effectuées par Alan Booth et James Dabbs de "Penn and Georgia State Universities" au début des années 90 sur 4.500 vétérans de l'armée américaine ont révélé que les hommes qui ont des niveaux élevés de testostérone ne se mariaient pas ou étaient très souvent des divorcés.
    Pourtant, la sécrétion excessive de la testostérone n'avait pas forcément un effet négatif sur le mariage. Les hommes présentant des taux faibles de testostérone réussissaient mieux leurs mariages que ceux qui avaient des taux moyens.

    Raj PERSAND
    Syndication Financial Times L'Economiste
    Traduction: Majda BENKIRANE


    Les effets sur les sportifs


    Selon certaines recherches, le taux de testostérone des athlètes augmentait légèrement avant le début de chaque épreuve sportive. La sécrétion excessive de cette hormone mâle avant les compétitions peut générer des effets positifs sur les performances. Elle favorise la prise de risque et améliore la coordination, la performance cognitive et la concentration chez les sportifs. Une à deux heures après la fin de la compétition, les niveaux de testostérone des gagnants sont plus élevés comparativement à ceux des perdants.
    Des effets similaires sont relevés chez les fans de sport. Lorsque le Brésil a battu l'Italie à la coupe du monde de football en 1994, la production de testostérone a considérablement augmenté chez les fans brésiliens qui ont regardé le match à la télévision et a baissé chez les fans italiens.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc