×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

La Somaca privatisée avant la fin de cette année

Par L'Economiste | Edition N°:529 Le 15/06/1999 | Partager

· Un appel d'offres pour l'audit et l'évaluation de la société sera lancé avant fin juin

· La voiture économique ne constitue plus un obstacle pour la privatisation


L'heure a sonné pour la Somaca. Après quatre années d'attente ayant servi à assurer la mise en place et la commercialisation de la voiture économique, le processus de privatisation de la Société Marocaine de Construction Automobile est enclenché.
Le Ministère du Secteur Public et de la Privatisation s'apprête en effet à lancer un appel d'offres pour l'audit et l'évaluation de la Somaca. L'appel d'offres sera lancé avant fin juin. C'est M. Rachid Filali, ministre en charge du dossier qui a annoncé la nouvelle devant la Commission des Finances, du Plan et du Développement Régional de la Chambre des Conseillers. Le calendrier est arrêté et le Ministère devra jouer serré, puisque la privatisation de cette société devra intervenir avant la fin de 1999.
Avant de faire cette annonce, le Ministère a tenu en mars et en avril derniers une série de réunions avec les Départements de l'Economie et des Finances et celui en charge de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat. L'ordre du jour de ces réunions consistait à examiner la situation économique, juridique et sociale de la société. Pour le Département de la Privatisation, il s'agissait surtout d'éviter de gêner la voiture économique et attendre que Fiat lance ses projets d'investissement pour démarrer la privatisation. Pour le Ministère, le moment est venu et la situation est mûre pour transférer au privé les 38% que détient le Trésor Marocain dans le capital de la Somaca. Les autres actionnaires proviennent du secteur privé. Il s'agit de la SNI (8%) et la société Amalfi (5,54%). Les autres partenaires sont des groupes étrangers: Fiat et Peugeot détiennent chacun 20% et des "divers privés" ont 8,46%.

Le chiffre d'affaires de la Somaca a atteint 280 millions de DH en 1997 (le résultat net a été de l'ordre de 9 millions) contre 413 millions de DH en 1996. Le Ministère indique que la baisse du CA en 1997 s'explique par la prise en charge par Fiat Auto Maroc de l'opération CKD et la commercialisation des produits finis. En revanche, le CA montage à façon a connu une augmentation de 10,8%.
La Somaca a démarré le montage de la Fait Uno à partir du dernier trimestre de 1995. A travers la convention entre l'Etat Marocain et Fiat, le constructeur italien a bénéficié d'avantages fiscaux et de mesures douanières pour commercialiser cette voiture à des prix compétitifs. L'arrivée de la voiture économique a modifié le paysage automobile marocain. Si la Uno a connu en cours de route un essoufflement, la Palio particulièrement a redopé les ventes. Sur le premier trimestre 1999, les ventes de CKD ont progressé de plus de 62%.

Mohamed CHAOUI


Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc