×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

La Sodep devient MarsaMaroc

Par L'Economiste | Edition N°:2559 Le 29/06/2007 | Partager

. Nouveau logo pour «rompre avec le passé». 1,2 milliard de DH à investir en 2007-2009La boucle est bouclée pour l’ex-Sodep. La société d’exploitation des ports tourne définitivement une page de son histoire. Après avoir porté le nom d’Odep (Office d’exploitation des ports), elle est devenue Sodep (Société d’exploitation des ports). Dorénavant, elle s’appellera MarsaMaroc. «Sodep rappelait trop Odep», expliquent les responsables de l’entité. La nouvelle appellation est «un nom universel à forte connotation arabe». Pour «rompre donc totalement avec le passé», la société d’exploitation des ports adopte aussi une nouvelle identité visuelle. Celle-ci a été dévoilée mercredi 27 juin. «Pour mieux accompagner la nouvelle mission du leader de la manutention, il fallait le doter d’une nouvelle identité», précise le staff. C’est aujourd’hui chose faite. Le nom Marsa se serait très vite imposé, «dans le nouveau contexte d’ouverture». Puis celui de Maroc y a été associé, parce que c’est du Maroc dont il est question. Un Maroc qui bouge, en pleine mutation économique. Avec la réforme portuaire, entrée en vigueur le 1er décembre 2006, c’est le début d’une nouvelle ère, celle du progrès technologique et de la performance. Plus question donc de «traîner le passif, qu’il soit positif ou négatif». Avec l’adoption de cette nouvelle identité visuelle, le staff de MarsaMaroc souhaite également «consolider le nouvel état d’esprit qui doit dorénavant prévaloir en interne». La libéralisation appelle forcément une nouvelle attitude, celle de l’efficacité et de la rentabilité. Non pas que l’ancienne structure n’ait pas, dans sa gestion quotidienne, adopté les règles du privé. Mais aujourd’hui plus qu’hier, il est question non pas d’un simple changement mais d’une véritable rupture. Voire même de nouvel élan et de projection dans le futur. La réforme portuaire que le ministre des Transports, Karim Ghellab, avait eu du mal à faire passer (cf. www.leconomiste.com) avait abouti à la scission de l’Odep en deux entités, l’ex-Sodep et l’Agence nationale des ports. Chacune d’entre elles s’est vu confier une mission précise. C’est MarsaMaroc qui prend en charge les prestations commerciales fournies dans les ports alors que l’ANR chapeaute les activités d’autorité (capitainerie...). MarsaMaroc a par ailleurs prévu un programme d’investissement d’une enveloppe globale de 1,2 milliard de dirhams sur la période 2007-2009. 76% de ces investissements seront réservés aux équipements de manutention.Amale DAOUD

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc