×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Tribune

    La Pub: Ce qu'a gagné le Maroc

    Par L'Economiste | Edition N°:10 Le 02/01/1992 | Partager

    L'ECONOMISTE n° 7 daté du 12 Décembre a publié un article en page 6 signé N.S. Cet article traite du dernier Mondial de la Publicité Francophone qui a eu lieu à Abidjan.
    A la lecture de cet article, j'ai tenu à faire les remarques suivantes:
    Votre article commence par une "anecdote" citée par mon confrère et ami Noureddine Ayouch: "A l'origine, l'idée avait été lancée de faire des prix spéciaux, des sortes de lots d'encouragement, pour récompenser la participation de pays comme le Maroc, et lorsque les scores sont tombés, il est devenu évident que le Maroc n'avait besoin ni d'être encouragé ni d'être consolé puisque ses productions avaient remporté deux grandes distinctions et deux nominations". Fin de citation.
    Très sincèrement, j'ose espérer qu'il y a eu déformation involontaire des propos de M. Ayouch par l'auteur de l'article. Je pense bien connaître M. Ayouch et je ne crois pas que ce qu'il a voulu dire, c'était que c'est la première fois que les agences marocaines ont décroché de "vrais prix", autrement dit, les prix antérieurs ont été juste des "lots d'encouragement ou de consolation".
    L'équipe de Médias Conseil et moi-même avons été très touchés par la teneur de ces propos insultants envers une agence qui -tout le monde l'a reconnu en son temps- a mérité le grand Prix des Nations gagné l'année dernière à Montréal pour la campagne Gervais.

    Ma deuxième remarque concerne une information erronée sur le Mondial de bronze (catégorie presse quotidienne) décroché par Mc Cann-Lorin. En effet, le prix ex-aequo a été accordé à l'agence Foug (Quebec) pour IKEA et non Bélier pour la BNP comme annoncé dans votre article. Rendons à Foug ce qui n'appartient pas à Bélier.
    Troisième et dernière remarque: M. Ayouch rappelle à juste titre "la reconnaissance internationale des compétences des agences marocaines" et il ajoute: "j'aurais aimé que les annonceurs marocains assistent au concours pour qu'ils puissent juger de la qualité internationale des agences du Maroc ...".
    Je ne peux qu'être d'accord avec M. Ayouch, mais j'aurais tant aimé que les agences marocaines donnent l'exemple et assistent au concours. Je vous informe que malgré l'insistance de mon ami Bakkali, Administrateur du Mondial, une et une seule agence était présente à Abidjan: Médias Conseil. Croyez moi, j'ai été surpris par cette absence et surtout gêné vis-à-vis de mes confrères africains et en particulier mes amis ivoiriens, organisateurs de ce dernier Mondial.
    Comment peut-on justifier cette absence alors que la majorité des responsables des agences marocaines était présente à Montréal en Octobre 1990?
    Comment peut-on expliquer l'absence à Abidjan des agences marocaines alors que le Maroc est candidat à l'organisation d'une prochaine édition du Mondial?
    Oui, j'ai été gêné et je l'ai été d'autant plus que le travail effectué sur place par mon ami Ali Bakkali a été malgré tout payant, puisque les dirigeants du Mondial ont décidé de réunir le prochain conseil d'administration en Mars prochain au Maroc et d'organiser la réunion du jury du prochain Mondial également au Maroc en Septembre 1992.

    Enfin, j'ai été gêné lors de la remise des prix de ne voir aucun des lauréats marocains se lever à l'appel de l'animateur et c'est encore une fois, Ali Bakkali qui a été le préposé à la réception des prix.
    Je vous raconte, pour l'anecdote, que j'ai failli partager cette tâche avec Ali Bakkali, et recevoir, au nom de mes confrères lauréats, un ou deux prix, car pour moi, c'était d'abord le Maroc et la publicité marocaine qui avaient gagné.
    Je vous dirais enfin que dès l'annonce du Palmarès, j'ai adressé à mes 3 confrères des messages de félicitation.
    J'ai appris plusieurs jours après mon retour d'Abidjan par mon amie et consur Souad Benyahia, que d'une part c'était moi qui l'avais informée le premier de son prix et d'autre part que j'étais le seul à l'avoir félicitée.
    Au fait, qui avait dit que "la confraternité est une haine vigilante"?

    Mohamed LAROUSI
    Directeur Général
    de Médias Conseil


    P.S: Je profite de cette occasion pour féliciter toute l'équipe de l'Economiste pour son excellent travail.



    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc