×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

La maintenance informatique, parent pauvre de la gestion des entreprises

Par L'Economiste | Edition N°:1136 Le 02/11/2001 | Partager

. Moins de 10% des entreprises utilisent ce procédé de gestion . Le Maroc accueillera le 7 novembre le premier colloque africain sur le sujet Dans un environnement compétitif et en évolution constante, l'entreprise est obligée de développer une grande réactivité. Tous les éléments pouvant entraver la gestion ou la production doivent être cernés et traités avec la plus grande célérité. Afin de répondre à cet objectif, un nombre croissant d'entreprises se tourne vers le système de maintenance informatique. Le principe est relativement simple. Il consiste à mettre en place un réseau informatique capable de déceler tout dysfonctionnement susceptible de surgir au niveau de l'outil de production. Le gain financier est le principal avantage d'une telle démarche. Les pertes conséquentes de pannes à répétition sont évitées et les frais de réparation bannis. Cependant, la maintenance informatique est loin de faire l'unanimité au sein de l'entreprise marocaine. Moins de 10% sont équipées d'un système similaire. La plupart d'entre elles sont de grandes firmes tournées vers l'international. Quant à la PME-PMI, qui représente 95% du tissu économique, l'adaptation ne semble pas être pour demain. La maintenance informatique demeure encore pour elle une technique méconnue et ses avantages inconnus. Précarité des appareils et réticence à l'investissement justifient cette situation. La tendance inverse est observée en Europe, où le niveau de maintenance informatique dépasse allègrement la barre des 80%.Pour développer une culture similaire au sein de l'entreprise marocaine, les efforts doivent être concentrés sur deux axes. Le premier est celui de la formation. Il est inconcevable de penser mener une stratégie adéquate de maintenance sans l'appui d'un personnel qualifié. Afin de combler le vide existant en la matière, l'Ecole Nationale de l'Energie et des Mines (ENIM) a mis en place à partir de 1996 une formation d'ingénieurs spécialisés en maintenance. L'école, qui en est aujourd'hui à sa cinquième promotion, enregistre une demande croissante en provenance du marché de l'emploi. Le second concerne une large vulgarisation des avantages et perspectives de cette méthode. Le Maroc accueillera à cet égard le premier colloque africain sur le sujet qui se teindra à Rabat du 7 au 9 novembre. Une manifestation qui sera placée sous le thème “Maintenance assistée par ordinateur: outils, méthodes et technologies”. En marge des conférences plénières consacrées aux interventions des experts étrangers invités, sera organisée une exposition de logiciels et matériels de maintenance. De même, pour encourager les efforts et l'intérêt accordé par le Maroc à la question, il sera procédé à la signature d'un jumelage entre la Faculté polytechnique de Mons en Belgique et l'ENIM. Un acte destiné à faire fructifier l'échange d'expériences et d'informations entre les deux partenaires.


Enquête

D'entreprise marocaine est encore à la traîne en matière de maintenance industrielle, tel est le constat d'une étude rendue publique le 10 octobre dernier par le Ministère du Commerce et de l'Industrie. Selon cette enquête, seuls 15 % des sociétés interrogées possèdent une cellule de maintenance et 18% seulement ressentent la nécessité d'informatiser cette fonction. Quant au secteur qui est à l'avant-garde, l'agroalimentaire occupe le premier rang avec 68% d'entreprises recourant à ce système de gestion.Abdelfattah BERHIL

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc