×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

La location de voitures: Activité satisfaisante cet été

Par L'Economiste | Edition N°:42 Le 13/08/1992 | Partager

Les professionnels de la location des voitures, associés aux marques étrangères, affichent une activité satisfaisante cet été. Ils diversifient leurs activités et développent leur force commerciale.

La saison d'été est la saison de la location de voitures. Cet été l'activité est jugée assez satisfaisante d'après les professionnels. Pour l'année 1992, les responsables des sociétés, possédant une carte étrangère, comptent sur une reprise de 30% en volume par rapport à 1991. Ils prévoient une hausse du chiffre d'affaires de 10% par rapport à 1990. Toutefois, le principal marché, le marché français, est en deçà des chiffres de 1990. La perte est estimée à environ 20%. Les responsables des sociétés accusent la faiblesse de la campagne de promotion touristique, sans oublier de mentionner les nouvelles habitudes des touristes français qui ont de plus en plus tendance à ne pas quitter leur pays.
Cependant, les professionnels se donnent un délais de trois à quatre ans pour rattraper les résultats négatifs du "sinistre" de l'année 1991. De plus, cette année, le mois de Ramadan a coïncidé avec la saison touristique des vacances de Pâques. Les étrangers hésitent, généralement, à venir pendant le mois de Ramadan. Les sociétés de location ont donc eu une activité morose.

Repositionnement des sociétés

La concurrence entre les sociétés de location de voitures est vive. Celles-ci essaient de diversifier leurs activités.
A titre d'exemple, la société Avis se repositionne sur le marché touristique. En effet, les sociétés de location de voitures possèdent plusieurs segments de marché. Il s'agit du segment des sociétés, de celui des hommes d'affaires en mission, et enfin, de celui du marché touristique. Chaque segment a ses spécificités, en fonction desquelles il évolue.
C'est ainsi que sur le marché des missions, l'état d'esprit des hommes d'affaires change. Ces derniers acquièrent une plus grande rigueur dans la gestion de leur portefeuille. Dans le passé, ils pouvaient louer une voiture pour toute une semaine, y compris le week-end. Actuellement, ils ont plus tendance à louer du Mardi au Jeudi. Ils libèrent alors la voiture, le Vendredi, elle reste donc au garage pendant trois jours de la semaine.
Sur le segment des sociétés, le secteur textile, qui était un des principaux clients pour la location de voitures, est actuellement en crise.
Le segment de la location touristique varie évidemment en fonction de la conjoncture touristique. La concurrence joue beaucoup dans ce domaine. Elle dépend de l'effort fourni par les représentants de bailleurs de licence dans les pays étrangers. De son côté, le marché individuel a repris, mais la demande des agences de voyage n'a pas bien évolué, constatent les loueurs.
Des responsables de certaines sociétés de location voudraient bien s'attaquer au marché de location avec chauffeur pour des limousines par exemple. Ils sont, également, intéressés par la location des mini-bus ou des camions de petit tonnage. Cependant, ils regrettent que le champ d'activité soit limité par le cahier de charge réglementant la profession.
Jusqu'à la crise de 1991, des loueurs jouait sur la qualité de service pour justifier des prix plus élevés. Aujourd'hui la tendance est à l'alignement des prix et plutôt par le bas. Une relative stabilité des prix est alors remarquée d'une saison à l'autre. La couverture des charges fixes devient alors un objectif recherché, avec le souci d'élargir la clientèle. Mais, plus qu'une question de prix, le démarchage de la clientèle compte beaucoup dans le domaine de la location des voitures. Chaque société renforce son service commercial. "Il faut modifier les habitudes des clients et combattre les fidélités si elles vont chez les concurrents". Autre caractéristique de ce marché est que les loueurs réalisent très peu de campagnes publicitaires pour développer ou créer le besoin au niveau du marché local: les responsables admettent que le prix de la location des voitures est quelque peu élevé pour les nationaux et n'ont pas confiance dans les retombées d'une campagne publicitaire. Il avancent plusieurs raisons, la cherté des véhicules et les difficultés de vente des voitures d'occasion. Le marché d'occasion se sature, surtout, en été avec les rentrées de véhicules d'occasion par les Résidents Marocains à l'Etranger.
Toutefois, les responsables d'Avis déclarent ne pas rencontrer ce problème. Les programmes de vente et d'achat sont arrêtés au même moment. La société trouve également plus avantageux de revendre ses voitures à des particuliers plutôt qu'à pratiquer des reprises. D'une manière générale, les professionnels de la location de voitures n'ont pas également confiance dans les retombées d'une campagne publicitaire, du fait que le marché de la location est départagé entre eux et "les petits loueurs". Cependant, le nombre "des petits loueurs" se réduit. "Il a été réduit du fait de la cherté des véhicules et des exigences de la clientèle", déclare M. Michel Bénisty, Directeur Général Adjoint d'Europcar.
Les responsables des sociétés associées aux cartes étrangères affirment que c'est une concurrence déloyale, mais qu'elle n'est pas en mesure de déstabiliser le marché. Ils regrettent, notamment, la non application des textes.
Enfin, M. Mohammed Diouri, Directeur Général d'Hertz estime que "la location de voitures devrait être considérée comme une activité exportatrice, puisqu'elle génère des devises. Elle devrait alors bénéficier de faveurs fiscales et douanières".

L. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc