×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

La Ligue arabe tente de recoller les morceaux à Tunis

Par L'Economiste | Edition N°:1773 Le 21/05/2004 | Partager

. Sommet ce samedi sur fond de carnage au Proche-Orient. Une charte arabe sur la démocratie devra être adoptée Le Proche-Orient en feu et en sang. C’est dans ce contexte de désolation que les chefs d’Etat arabes revisitent Tunis ce samedi 22 mai pour tenter une réconciliation, après la crise provoquée par le report de leur précédent sommet. SM le Roi fera le déplacement. Après avoir accouché d’un accord long et douloureux sur le lieu de leur rencontre, les membres de la Ligue arabe se tournent vers la triste réalité qui les entoure: l’hostilité américano-israélienne tourne à la provocation. Les Etats-Unis et Israël ouvrent le feu sur des civils en Irak et à Rafah, tuant des dizaines de personnes. Et la communauté internationale, indignée par cette agression, n’arrive pas à faire imposer l’option de la paix. «Jamais cet affront américano-israélien n’a été aussi provocateur», s’insurge Taj Eddine El Houssaini, professeur universitaire des Relations internationales. «Ces actes sont considérés par le droit international comme des crimes de guerre et doivent donc être sanctionnés», ajoute-t-il, citant les scènes de tortures en Irak et les carnages. Que fera la Ligue arabe? Prendra-t-elle des décisions concrètes ou se contentera-t-elle d’un communiqué vague et ambigu comme elle le fait souvent?En tout cas, le rendez-vous de Tunis est incontournable pour l’option à prendre. Les pays arabes sont face à une exacerbation de la violence qui exige une réaction. Israël aspire manifestement à isoler Gaza et la Cisjordanie, selon un plan calculé. Après avoir construit «le mur de la honte» et décapité le Hamas, elle cherche une sortie victorieuse de cette bande (application du plan de retrait). Ainsi, et même après la condamnation onusienne, le Tsahal continue de détruire les maisons et tuer les civils. Que ce soit en Irak ou en Israël, la tension est à son comble. Mais ce n’est pas là le seul sujet de l’heure pour les arabes. Les membres de la Ligue doivent discuter des sujets qui fâchent et qui étaient à l’origine du fiasco du premier sommet: les réformes démocratiques et les droits de l’homme. «Ignorer le conflit israélo-arabe et entamer des réformes comme si ce conflit n’existait pas n’est pas réaliste. Tout comme il ne serait pas réaliste d’ignorer le besoin de réformes en raison du conflit israélo-arabe. Les deux doivent bouger en parallèle», a déclaré un haut responsable arabe à l’AFP. A ce niveau, l’adoption d’un canevas démocratique commun paraît irréalisable. Car chaque pays à sa vision de la démocratie et cela a été déclaré publiquement après la proposition américaine du Grand Moyen-Orient. Les monarchies du Golfe et l’Egypte ne veulent pas qu’on s’immisce dans leurs affaires internes. Ces critiques ont été prises en considération dans un document de la Ligue arabe sur la bonne gouvernance et la lutte contre le terrorisme, qui a obtenu le consensus lors de la réunion des ministres arabes le 11 mai au Caire. Le document se contente en effet de tracer les principes démocratiques et en délègue aux membres l’exécution, selon leur spécificité et leur rythme. En poussant vers la validation de ce rapport, certains pays cherchent à court-circuiter le sommet du G8 qui se tiendra en juin aux USA et qui devra débattre du projet du Grand Moyen-Orient. Intitulé «Développement et Modernisation», le document de la Ligue arabe évoque le rôle de la femme, l’indépendance de la justice et la modernisation de l’économie et de l’enseignement. «La résolution du conflit israélo-arabe et les réformes démocratiques doivent se faire ensemble«N. L.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc