×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

La formation en tourisme transférée à l’OFPPT

Par L'Economiste | Edition N°:2180 Le 27/12/2005 | Partager

. Tous les instituts jadis sous tutelle du ministère du Tourisme. Un schéma directeur de la formation professionnelle en finalisation L’OFFICE de formation professionnelle (OFPPT) a fait dans l’originalité en déplaçant une session de son conseil d’administration à Berrechid hier 26 décembre. Cette décentralisation a été applaudie par tous les administrateurs qui ont, au passage, souhaité que les prochaines réunions soient organisées dans d’autres villes du Royaume. Suite à quoi, Saïd Oulbacha, secrétaire d’Etat à la Formation professionnelle, a présenté l’ordre du jour: la rentrée 2005-2006, le plan d’action 2006 et son plan de financement. Le directeur général de l’OFPPT, Larbi Bencheikh a brossé le tableau de la rentrée dont il ressort une forte hausse des stagiaires, +18% par rapport à l’année précédente et l’ouverture de 8 nouveaux établissements.En présentant le plan d’action 2006, le directeur général a souligné que ce dernier s’inscrit dans la continuité de la stratégie de l’Office visant à répondre à la commande gouvernementale de formation de 400.000 jeunes à l’horizon 2007-2008. Plusieurs projets structurants figurent au programme, notamment l’admission de 135.000 stagiaires à la prochaine rentrée, la création de 27 établissements de formation professionnelle et l’extension de 10 autres dont 9 dans le tourisme. Le management de l’OFPPT confirme aussi le transfert de tous les instituts de formation du tourisme et de l’hôtellerie, qui relevaient jadis du ministère du Tourisme à l’OFPPT, dès l’année prochaine. Il a fallu là vaincre des résistances de certains lobbies pour arracher le passage de la formation du tourisme. Selon nos informations, c’est le premier ministre lui-même qui avait tranché. Il reste à régler le problème des statuts du personnel. Dans le souci d’amélioration de la qualité de la formation, le plan a prévu la révision de l’ingénierie des filières de formation, le perfectionnement des formateurs, l’extension du réseau des centres de développement des compétences (CDC), l’élaboration du schéma directeur national de la formation professionnelle et la poursuite du processus de certification ISO 9001des établissements de formation. Le plan 2006 se veut, en outre, un plan social à travers son implication dans la promotion de l’initiative nationale pour le développement humain. A ce titre, il prévoit la création de centres de formation dans les quartiers défavorisés ainsi que les centres des handicapés moteurs dont trois sont déjà mis en place à Casablanca, Rabat et Tanger. Le renforcement de la formation par unités mobiles permettra de mieux toucher les zones lointaines et isolées.Pour répondre aux attentes des entreprises et éviter les dérapages du passé, les modalités d’éligibilité aux contrats spéciaux de formation ont été revisitées comme nous l’annoncions dans notre édition du lundi 19 décembre (cf.www.leconomiste.com). Un manuel des procédures a été établi à cet effet. Son application permettra de fiabiliser et sécuriser l’information, de réduire les délais de traitement, de simplifier les procédures et d’impliquer les associations professionnelles et les associations des entreprises dans les zones industrielles.


Des frais d’inscription en hausse

LE directeur général de l’OFPPT, Larbi Bencheikh, a annoncé une révision à la hausse des frais d’inscription aux formations de l’Office. «La détérioration du matériel didactique suite à quelques actes de vandalisme des étudiants a justifié une augmentation des frais d’inscription», a-t-il expliqué. Ainsi, les droits d’inscription au cycle passent de 450 à 600 dirhams pour le cycle de technicien spécialisé, de 300 à 450 pour le cycle de technicien, de 150 à 300 dirhams pour le cycle qualifiant et de 60 à 150 dirhams pour le cycle de base.Morad EL KHEZZARI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc