×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique Internationale

La Fondation Connaissance du Maroc définit sa stratégie : La "société civile" s'engage pour l'image du pays

Par L'Economiste | Edition N°:98 Le 07/10/1993 | Partager

Le déficit d'image peut être préjudiciable à un pays. Apres avoir été reconnue d'utilité publique, la Fondation Connaissance du Maroc (1) met en place une nouvelle stratégie en vue de contribuer à la politique de communication institutionnelle entreprise par les pouvoirs publics.

Promouvoir l'image de marque du pays est le principal objectif que s'est fixé la Fondation Connaissance du Maroc. Cette Fondation est née, il y a deux ans, à l'initiative de personnalités issues des milieux culturels, universitaires et des affaires. Elle a été reconnue d'utilité publique en mai 1993. Sa mise en place se situait dans un contexte particulier. En effet, il est à rappeler que le Maroc était à l'époque victime d'une violente campagne de presse orchestrée par des médias européens. Mission définie, "Connaître et faire connaître le Maroc dans sa quête de conciliation entre la modernité et la tradition, dans son effort de développement, telle est l'ambition de la Fondation". Elle entend dès à présent mener ses activités avec plus de vigueur. Aussi, les grands axes de son programme d'action ont été définis au cours d'une conférence de presse tenue le 30 septembre par les promoteurs.

Un ouvrage grand public

Ce programme tourne autour de deux principaux points:

- entreprendre des actions de communication spécifiques;

- mener des relations de coopération avec des Fondations et Institutions de même nature ainsi qu'avec les représentations du Maroc à l'étranger.

Dans cette optique, plusieurs actions ont été prévues, entre autres:

- la tenue d'un colloque, le 16 décembre, à Casablanca sur "l'état du Maroc en 1993";

- l'attribution du prix "Fondation Connaissance du Maroc" d'un montant de 200.000 Dirhams, "à toute personne, organisme ou institution ayant contribué de manière significative à la promotion et à la meilleure connaissance du Maroc ou de l'un de ses aspects particuliers" (la remise du prix est prévue en avril 94);

- la réalisation au courant de la même année, d'un ouvrage grand public sur le Maroc. Cette publication, qualifiée de "véritable monographie" par les initiateurs, sera éditée en plusieurs langues et diffusée à une très large échelle.

Les responsables annoncent par ailleurs que la Fondation a déjà noué des relations avec des organismes visant les mêmes objectifs (Fondation de France, Fondation du Japon, Fondation Euro-Africaine de Rome...) et poursuit ses opérations tant au Maroc qu'à l'étranger. A cet égard, elle a entrepris quelques actions, notamment l'organisation à Paris, en collaboration avec la Fondation Wafabank et le Cercle d'Amitié Franco-Marocaine au Sénat (C.A.F.M), d'un colloque sur "les opportunités d'investissements au Maroc".

La démarche de la Fondation s'inscrit donc dans la mouvance de la politique de communication entreprise par le Maroc. Cependant, il est précisé qu'elle n'a pas pour autant l'intention de se substituer aux pouvoirs publics. Elle entend tout simplement s'associer à l'action déjà enclenchée.

Bonnes volontés

La Fondation Connaissance du Maroc se veut une émanation de la société civile. Dans cet ordre, ses initiateurs précisent qu'elle est ouverte à "toutes les bonnes volontés, notamment à la jeunesse qui se mobilise pour défendre le nom du Maroc".

Pour l'heure, son conseil d'administration, composé d'une vingtaine de membres et ayant à sa tête M. Mohamed Mekouar, PDG de la Royal Air Maroc, est constitué de personnes très connues dans le monde universitaire et des affaires.

La direction est prise en charge par M. Zouhair Mehaji, un jeune cadre déjà versé dans le domaine de la communication. En effet, après un passage à la Délégation Générale au développement international (Marketing à l'export) de la BCP, M. Mehaji avait rejoint le département Communication et Tourisme de la RAM où il s'est particulièrement occupé de campagnes produit, sponsoring et événementielles.

Il a en outre été membre de l'équipe de la compagnie aérienne marocaine qui a animé le pavillon du Maroc à l'Expo Universelle de Séville, un pavillon dont l'objectif était déjà de laisser une empreinte marocaine.

Alié Dior N'DOUR

(1)La Fondation est logée à l'aéroport de Casablanca-Anfa

Tél.: 91.20.00 - Fax: 91.24.89

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc