×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    La Foire du Printemps de Casablanca a drainé plus de 50.000 visiteurs

    Par L'Economiste | Edition N°:464 Le 16/03/1999 | Partager

    · Le salon a baissé rideau dimanche
    · Parmi les 50 exposants, une quinzaine sont venus de l'étranger
    · Le public attiré par la diversité de l'offre


    Promouvoir le commerce de produits divers à travers un salon non spécialisé, tel était l'objectif de la Foire du Printemps qui s'est déroulée du 25 février au 14 mars à l'OFEC (Office des Foires et Expositions de Casablanca). Ce salon devait baisser rideau le 9 mars, mais les organisateurs ont prolonger sa durée jusqu'au 14 en raison du nombre important des visiteurs estimé à plus de 50.000.
    Le salon s'adressait au grand public. Le ticket d'entrée a été fixé à 5 DH.
    Toutes sortes de produits se côtoyaient: ameublement, alimentation, ustensiles de cuisine, prêt-à-porter, chaussure, lustrerie, cosmétique, livres...
    Des visiteurs se sont dit impressionnés par le prix relativement bas de certains articles. "Ce sont des prix spécial salon", indique un exposant qui accorde jusqu'à 40% de remise. Une manière pour des exposants, dont la marque n'est pas connue, de faire leur promotion.
    C'est le cas de M. Saïd Moujid qui importe des meubles de l'Italie. Ce jeune promoteur veut positionner sa marque Ital Barraka en pratiquant des prix 10% inférieurs à ceux de Kaoba ou Kitea. Il opère depuis huit mois sur le marché et importe un conteneur d'une cinquantaine d'articles tous les mois.
    Il cherche aujourd'hui des distributeurs dans d'autres villes du Maroc et veut même toucher les marchés libyen et tunisien. M. Moujid conteste toutefois les prix de location des stands jugés élevés par rapport à d'autres pays. Il a loué un stand de 108 m2 pour 600 DH/m2. Lors d'une exposition en Tunisie, il dit avoir payé 150 DH/m2.
    D'autre exposants présentent des produits électroménagers avec des prix à la portée des petites bourses. Il s'agit par exemple de la marque Sultan importée de la Turquie. Des cuisinières avec four électrique sont commercialisées à 850 DH. Les visiteurs pouvaient même acquérir des cuisinières à 350 DH ou des barbecues à 70 DH. Pour réduire les prix, l'importateur de la marque a opté pour le montage locale. En effet, les produits sont importés en pièces détachées et montés à Tanger.
    Un exposant venu de Chine a brillé par ses produits en porcelaine avec des conceptions originales. Les prix des assiettes, des vases et des ensembles de verres sont relativement compétitifs par rapport au marché local, au point que des revendeurs de Derb Omar se sont intéressés au salon. Certains ont été attirés par les lustres d'un exposant turc. Ce dernier vend des modèles à 1.300 DH. A Derb Ghallef, on trouve pratiquement les mêmes à...3.000 DH.

    Hicham RAÏQ

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc