×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie Internationale

La faim dans le monde: La FAO publie des prévisions moroses

Par L'Economiste | Edition N°:529 Le 15/06/1999 | Partager

· Les perspectives alimentaires pour cette année et l'an 2000 vont se détériorer

· A l'horizon 2015, 800 millions de personnes connaîtront la faim et la sous-alimentation pour cause de pauvreté

· Sucre, encore une baisse des prix internationaux


La pauvreté et l'alimentation sont deux choses extrêmement liées. "Alors que les problèmes alimentaires dans les pays riches relèvent le plus souvent désormais de la santé publique, dans les pays pauvres, les gens mal nourris n'ont pas les moyens d'être bien nourris". Tel est le constat de M. Jacques Vercueil, directeur de la Division de l'Analyse de Développement Agricole et Economique de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture).
Cette dernière vient de publier ses perspectives alimentaires pour 1999, 2000 et 2015. Elle déplore le fait que la richesse mondiale soit si mal répartie. "78% du PNB mondial provient des pays développés qui ne représentent que 15% de la population du globe. Les 35% habitant les pays à bas revenus totalisent 2,5% du PNB". A l'horizon 2015, quelque 800 millions de personnes souffriront de sous-alimentation.
Alors que la population mondiale sera en constante augmentation (1,2 milliard de personnes devraient s'ajouter aux 6 milliards actuels), la production céréalière mondiale devrait se réduire. La FAO prévoit que cette année, la production céréalière baisse de 1,3% par rapport à l'année dernière.
La production de blé devrait atteindre 579 millions de tonnes, soit 2,6% de moins qu'en 1998. La production de céréales secondaires (avoine, maïs, orge, seigle, sorgho) sera de 891 millions de tonnes (-1,5%). La production de riz devrait pour sa part enregistrer une augmentation de 1,4% cette année. Le commerce mondial du blé se situerait autour de 100 millions de tonnes (+5%), alors que le commerce de céréales secondaires devrait atteindre 92 millions de tonnes (+2%).
La production de sucre devrait, elle, augmenter de 6,5% par rapport à l'année dernière. Elle dépasserait même la demande pour la quatrième année consécutive, ce qui devrait entraîner un gonflement des stocks et la chute libre des prix.

A noter que la région la plus touchée par la sous-alimentation est l'Asie, avec 512 millions de personnes sous-alimentées. Mais en proportion, c'est l'Afrique qui connaît le plus de difficultés avec 39% de gens souffrant de malnutrition.
L'Agence des Nations Unies remarque aussi que l'aide alimentaire a diminué d'un tiers en volume par rapport à il y a dix ans et il s'agit plus d'une aide en argent pour acheter des produits alimentaires qu'une aide en nature.
Parmi les solutions préconisées par l'Organisation, une meilleure équité au sein des pays, un plus grand commerce entre les régions d'un même Etat, une amélioration des infrastructures et surtout une meilleure éducation.
Quant aux biotechnologies, elles ne sont pas la solution miracle au problème de la faim dans le monde, car elles ne sont pas forcément adaptées aux pays pauvres, estime la FAO.

Nadia BELKHAYAT (AFP)

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc