×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

La demande mondiale de brut va progresser de 1,8%

Par L'Economiste | Edition N°:2237 Le 20/03/2006 | Partager

. Un léger reflux par rapport aux prévisionsL’Opep, dans son rapport mensuel de mars, estime que «la demande mondiale de brut devrait progresser de 1,5 million de barils par jour (mbj), soit de 1,8%». Cette prévision est en très léger retrait (-0,09%) par rapport aux anticipations de 84,64 mbj données en février.L’Opep explique ce léger reflux par la contraction anticipée de la demande aux Etats-Unis et par des perspectives pessimistes de la croissance dans les pays d’Asie non membres de l’OCDE. En février, les importations de brut des pays de l’OCDE sont restées stables, à 24,3 mbj, précise l’Organisation, ajoutant que celles des Etats-Unis ont progressé de 0,4 mbj, à 10 mbj. En revanche, les importations du Japon ont baissé de quelque 0,2 mbj, à 4 mbj. Le cartel a parallèlement indiqué que, le mois dernier, les importations de brut de la Chine avaient progressé de 0,7 mbj, soit de 28%, à plus de 3 mbj. Au cours du mois sous-revu, l’Organisation a produit une moyenne de 29,7 mbj, en hausse de 0,16 mbj par rapport à janvier. En 2005, année pour laquelle l’Opep affirme disposer de toutes les statistiques, la demande mondiale de brut a progressé de 0,96 mbj, soit de 1,1%, à 83 mbj. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc