×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Dossiers

    La création des académies révolutionne la politique de décentralisation

    Par L'Economiste | Edition N°:756 Le 27/04/2000 | Partager

    . Ces institutions officient comme des Ministères dans leur localité

    . Ayant statut d'établissement public, elles sont gérées par un conseil d'administration

    . Nommé par Dahir, le directeur de l'académie dispose de tous les pouvoirs nécessaires à la gestion

    Autonomie financière, statut d'établissement public, la loi sur les académies régionales est pratiquement une révolution dans le cadre de la politique de décentralisation. Ce texte a été préparé par le Département de M. Abdellah Saâf, ministre chargé de l'Enseignement Secondaire et Technique qui dispose déjà d'une expérience en matière d'académisation des budgets. Ce département a été en effet le premier à avoir franchi un pas important en matière de décentralisation en permettant aux académies de gérer elles-mêmes leur budget.
    Ce texte de loi stipule en outre que les académies régionales sont sous la tutelle de l'autorité gouvernementale compétente. Aussi sont-elles soumises au contrôle financier applicable aux établissements publics.
    Sur le plan local, l'académie devient le principal acteur. C'est elle qui délivre les autorisations pour les établissements privés et assure le contrôle de la qualité et de l'état des écoles.
    L'académie est ainsi chargée de la mise en oeuvre de la politique éducative et de formation. De ce fait, plusieurs missions lui incombent. Il s'agit notamment de l'application des orientations et objectifs nationaux en matière d'éducation, ainsi que les spécificités locales et la définition des cartes régionales éducatives et de formation.
    L'académie a également pour mission d'établir les programmes prévisionnels en matière d'effectif, d'investissement et de construction entre autres, de lier les conventions de partenariat sur le plan régional et de superviser la recherche pédagogique, les examens et évaluer les apprentissages.
    Ces missions étaient auparavant assurées en partie par les délégations. Aussi est-il prévu de transférer un certain nombre de prérogatives détenues par les délégations aux académies.
    Ainsi, le délégué qui était en quelque sorte un ministre dans sa région voit ses charges allégées.
    L'action éducative sera réalisée dans le cadre d'un travail collégial. En effet, outre le directeur d'académie, de nouveaux intervenants participeront à la gestion de l'enseignement au niveau local.
    Homme-clé, le directeur d'académie est nommé par Dahir sur proposition de l'autorité gouvernementale de tutelle. Il détient tous les pouvoirs et attributions nécessaires à la gestion de l'académie.


    Qui compose le Conseil d'administration

    Innovation du texte, l'académie régionale est administrée par un conseil avec une large participation de différentes composantes de la société civile. Ainsi, en plus du wali de la région et des gouverneurs de ses provinces et préfectures, le président du conseil régional, le président du conseil des ouléma, les présidents des universités de la région, le délégué régional de la formation professionnelle et les présidents des chambres professionnelles siègent au niveau du Conseil d'administration. Sur la liste figurent aussi des représentants du personnel enseignant et administratif, des associations de parents d'élèves, un représentant des associations du secteur de l'enseignement scolaire privé et du préscolaire. Les décisions du conseil sont prises à la majorité des voix.

    Malika EL JOUHARI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc