×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    La course aux promotions alléchantes est lancée

    Par L'Economiste | Edition N°:2916 Le 05/12/2008 | Partager

    . Ventes couplées, avantages en nature. La crise devient un argument marketing Deux voitures pour le prix d’une, cuisine équipée offerte pour un logement... En France comme à l’étranger, certaines enseignes commerciales se sont lancées dans une course à la promotion pour séduire à tout prix des consommateurs anxieux en cette période de crise. Dans un contexte de morosité économique peu propice aux dépenses, certaines entreprises ont trouvé la parade en proposant des «ventes couplées» à leurs clients, dans des secteurs touchés par le ralentissement économique, comme l’immobilier ou le secteur automobile. Ainsi, un célèbre concessionnaire belge propose depuis peu d’offrir à ses clients deux voitures pour le prix d’une, avec un slogan sans ambiguïté: «Le secteur automobile est en crise, Cardoen vous offre une deuxième voiture gratuite». Sur son site internet, l’entreprise belge, qui se félicite de «l’énorme succès» de cette opération, explique que «grâce à la crise, les parkings des constructeurs sont surchargés» et que, par conséquent, il est temps d’en profiter. Les initiatives se sont aussi multipliées ces dernières semaines dans le secteur de l’immobilier. En France, pour l’achat d’un logement, certains clients du Groupe Maisons Pierre et de sa filiale Wagram Résidences ont pu ainsi bénéficier d’une voiture d’une valeur de 9.000 euros. D’autres se sont vu offrir les frais de notaire liés à leur transaction, ou encore des avantages en nature. Parallèlement, BNP Paribas Immobilier a lancé sa «Box-Immo», un coffret d’avantages destinés aux clients investissant dans des biens immobiliers, avec à la carte un plafonnement des frais de dossier, des assurances à prix cassés, ou encore l’installation d’une alarme de protection. Philippe Moati, professeur d’économie à l’Université Paris-Diderot et membre du Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc), n’est pas surpris par l’apparition de ce genre de pratiques qu’il juge «potentiellement dangereuses». Pour ce chercheur, «ce genre de pratiques jette un doute sur tout le système de prix et génère de la défiance à l’égard du système économique et de ses acteurs». Au-delà des promotions, certaines enseignes ont su surfer sur le thème de la crise pour en faire un argument marketing. Ainsi, une chaîne de grands magasins du Royaume-Uni a mis en vente son chocolat «Credit Crunch», expression utilisée en anglais pour caractériser le durcissement des conditions de crédit qui sévit depuis la crise financière. Du côté des voyagistes, Nouvelles Frontières a opté pour des promotions ciblées allant jusqu’à -40%. J. K.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc