×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Enquête

    La Cosef veut renforcer la filière de la formation des enseignants

    Par L'Economiste | Edition N°:609 Le 05/10/1999 | Partager

    · Les établissements de formation des cadres seront connectés avec l'université
    · Affectation permanente pour les enseignants d'un pourcentage fixe du budget de fonctionnement
    · Recourir à des contrats de recrutement renouvelables pour les enseignants sur des périodes progressives



    "De l'engagement et de la qualité des enseignants dépend le renouveau de l'école". Le rapport de la Cosef (Commission Spéciale d'Education-Formation) s'attelle longuement sur la place que devra occuper l'enseignant dans son environnement. "Qualité signifie une bonne formation initiale, une formation continue efficace, des moyens pédagogiques appropriés et une évaluation adéquate des performances éducatives", résument d'emblée les rédacteurs du rapport.
    Sur le terrain, l'intérêt accordé à la formation initiale se traduira par une "intégration de l'ensemble des établissements de formation des cadres et leur connexion avec l'université". Objectif, assurer une solide formation initiale aux enseignants, aux conseillers pédagogiques, aux orienteurs et au personnel d'administration, avant leur prise de fonction. Les procédures de recrutement des enseignants bénéficieront également d'un coup de lifting. Le rapport souligne que parmi les modes de recrutement, il est envisageable de recourir à des contrats renouvelables sur des périodes progressives.
    Autre chantier, la formation continue. "Chaque cadre de l'éducation et de la formation, quels que soit sa mission et le niveau où il exerce, devra bénéficier de deux types de sessions de formations continue et de requalification", précise le rapport. Aussi deux catégories de sessions sont-elles proposées. La première vise à mettre en place des sessions de mise à jour des compétences durant une trentaine d'heures par an. La seconde est composée de sessions de requalification plus approfondies, intervenant au moins tous les trois ans.
    En fait, les actions de formation continue seront organisées sur la base d'objectifs adaptés aux évolutions survenues dans différents domaines. Les opérations de formation tiendront compte également des souhaits et propositions des parents d'élèves et des experts dans les domaines de l'éducation, l'économie, la société et la culture. Selon les rédacteurs du projet de la charte, les actions de formation seront organisées à proximité du lieu d'exercice des bénéficiaires potentiels, en exploitant les infrastructures et les équipements disponibles dans des périodes adaptées, en dehors des horaires d'enseignement.
    Troisième axe: l'évaluation et la promotion. "La promotion et la gratification des personnels de l'éducation seront basées sur le principe de rendement pédagogique", indique le rapport. A ce niveau, il faut distinguer entre l'enseignement supérieur et les autres cycles.
    Pour le premier, les universités établiront elles-mêmes les critères et procédures d'évaluation. Pour les autres niveaux, des critères strictes devront être retenus. "Il s'agit de l'instauration d'un véritable système de motivation et de promotion basé sur des critères précis, transparents et crédibles qui seront déterminés avec les partenaires sociaux concernés, en s'appuyant sur l'évaluation par le personnel de l'encadrement pédagogique, avec la consultation du conseil de gestion de l'établissement".
    Par ailleurs, le rapport retient déjà pour l'année 2000-2001 un plan pour améliorer les conditions sociales des enseignants. En effet, l'année budgétaire prochaine consacrera l'affectation permanente d'un pourcentage fixe du budget de fonctionnement pour les enseignants.
    Autre action prévue, le logement. "Il faut permettre au personnel l'accès à l'acquisition du logement dans des conditions abordables". Aucune précision en revanche n'est apportée sur le contenu de "ces conditions abordables".

    Hassan BOUCHACHIA

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc