×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    La CNSS et la CDG signent une convention pour la construction du logement social

    Par L'Economiste | Edition N°:492 Le 23/04/1999 | Partager

    · Les bénéficiaires sont les assurés de la CNSS
    · Budget alloué au programme: Un milliard de DH renouvelable
    · Le projet bute "momentanément" sur le foncier


    La concrétisation de l'un des principaux points de l'accord tripartite du 1er août 1996 commence à voir le jour. En effet, après l'engagement du gouvernement à réserver 2% du budget d'investissement pour le logement social de ses fonctionnaires, une initiative similaire est prise au profit des salariés du privé adhérents à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS).
    Cet organisme a signé à cet effet, jeudi 22 avril(1), avec la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) une convention pour la réalisation d'un programme de logements sociaux au profit de ses assurés dont le nombre dépasse un million de personnes.
    Pour l'heure, les conditions exactes d'octroi de logements ne sont pas encore connues. Cependant, il est précisé que le prix maximum est fixé à 200.000 DH "avec des clauses préférentielles". Des formules de prêts sont aussi envisagées auprès du CIH.
    "Les constructions seront de différents standards pour répondre aux besoins des diverses catégories d'assurés de la CNSS", précise M. Khalid Alioua, ministre de l'Emploi. Le Département de l'Emploi et la CNSS enregistrent ainsi un véritable tournant dans l'emploi des dépôts de la Caisse. Le ministre avait déclaré, juste après sa nomination l'an dernier, que la CDG devra revoir sa politique d'investissement en l'adaptant davantage aux intérêts des affiliés de la CNSS, son principal dépositaire.

    Les sites sélectionnés


    Les termes de cet accord fixent l'enveloppe financière réservée au programme à 1 milliard de DH. A la CDG, il est précisé qu'il s'agit d'un budget renouvelable. "Chaque fois que le milliard sera consommé, nous puiserons dans les finances de notre Caisse. Il s'agit là d'une formule proche du revolving". Le programme se veut ainsi permanent pour couvrir les besoins des futurs adhérents à la CNSS. "Il joue par là-même le rôle d'un produit d'appel pour encourager les affiliations à la Caisse", estime pour sa part M. Rafik Haddaoui, directeur général de la CNSS.
    Pour la réalisation de ce projet d'envergure, le choix des deux partenaires est allé vers la Compagnie Générale Immobilière (CGI), promoteur immobilier et filiale de la CDG. La CGI bénéficiera ainsi d'avances de préfinancement de la part de la CDG. Les remboursements seront assurés par les produits de la vente collectés auprès des futurs acquéreurs et du CIH.
    Pour le montage financier de l'opération, la CNSS a consenti à une baisse de 1,75 point du taux d'intérêt sur la rémunération de ses dépôts auprès de la CDG. De son côté, cette dernière accepte une réduction de sa marge d'intermédiation (moins 0,75% point de base).
    Reste que la date du début des travaux de construction n'a pas encore été dévoilée. Le projet bute "momentanément" sur la question du foncier. Une rencontre des deux institutions avec les ministres de l'Intérieur, de l'Habitat, des Finances et de l'Emploi est prévue pour "accélérer le processus et solutionner le problème des terrains".
    Les chantiers devront couvrir l'ensemble du territoire national. Toutefois, "les travaux débuteront là où la demande est la plus pressante. Les sites déjà sélectionnés sont ceux abrités par les villes de Casablanca, Salé et Rabat", est-il précisé auprès de la CDG.
    Cette dernière se dit également intéressée par le projet des logements sociaux des fonctionnaires, intégré dans le dialogue social.

    Aniss MAGHRI

    (1) Cf notre édition des 20 et 21 avril.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc