×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

La CIMR en vitesse de croisière

Par L'Economiste | Edition N°:2122 Le 04/10/2005 | Partager

. Effort soutenu de recrutement de nouveaux adhérents. Un excédent d’exploitation en hausse de 4,7% à 1,26 milliard de DH. Amélioration des rendements des placements financiersC’est une assemblée générale ordinaire haute en couleur que celle tenue par la CIMR le 29 septembre à Casablanca. Des stands pédagogiques ont été installés pour fournir aux adhérents et affiliés toutes sortes d’informations. Les présentations ont été exhaustives: des réalisations financières en 2004 aux projections du régime, en passant par le déroulement du projet d’entreprise et le plan de communication, tous les aspects de la caisse ont été passés en revue par les collaborateurs de Khalid Chaddadi, président directeur général.Les indicateurs d’activité à fin 2004 montrent un dynamisme commercial soutenu de la caisse. Elle a recruté 191 entreprises pour atteindre 3.829 adhérentes. Celles-ci sont à l’origine de 228.132 cotisants actifs contre 223.863 en 2003. Les ayants droits correspondants atteignent 165.528, soit 5.903 de plus d’une année à l’autre. «26% de la population des actifs cotisants et 24% des ayants droits sont de sexe féminin», a relevé Abderrahim Janani, chef du département Actuariat et Etudes statistiques. Ce qui impactera significativement la capacité distributive de la CIMR à long terme, «car il a été constaté que les femmes vivent plus longtemps que les hommes», souligne Janani. Les allocataires sont au nombre de 96.019 (+6%), dont 66.829 retraités et 29.521 ayants cause, pour 1,94 milliard de DH de pensions servies. Le rapport actifs/retraités baisse de 2,93 en 2003 à 2,81 en 2004. Les extinctions ont concerné 1.802 de pensions principales pour 39,1 millions de DH. La durée moyenne du service d’allocation ressort à 13,5 ans pour un âge moyen au décès de 72,75 ans. Les allocations versées passent de 1,75 à 1,9 milliard de DH, soit une moyenne annuelle de 20.252 DH. Les contributions globales au régime, elles, cumulent 2,62 milliards de DH, dont 1,17 milliard pour la part salariale. La mise moyenne par individu passe de 10.728 à 11.501 DH en 2004. La réserve totale culmine ainsi à 7,81 milliards de DH, ce qui équivaut à 4,15 années d’allocations. La caisse dégage un excédent d’exploitation en hausse de 4,7% à 1,26 milliard de DH, sur la base de 2,07 milliards de DH de charges techniques et 45 millions de frais généraux pour 2,67 milliards de produits techniques et 715 millions de produits de patrimoine. Le taux de couverture technique s’établit à 128,9% en 2004 contre 139,6 un an plus tôt.Le bilan actuariel confirme la continuité du régime au-delà de 2060. L’analyse des données souligne une évolution de la masse salariale des actifs cotisants de 6%, qui s’explique par la hausse du salaire moyen de 5% à 21.157 DH et de 1% des effectifs en 2004. L’augmentation des allocataires de 6% reste également conforme au taux d’évolution annuel de 6,6% constaté sur les 10 dernières années. La projection du fonds de prévoyance sur 60 ans ressort ascendante passant de 10 milliards de DH en 2004 à plus de 60 milliards. La caisse devrait toutefois rester vigilante par rapport à deux paramètres importants: les taux de recrutement de nouvelles entreprises et des rendements financiers importants et stables. La nouvelle politique de placements financiers, adoptée par la CIMR depuis 2003, a d’ailleurs porté ses fruits. Les produits financiers dégagés en 2004 atteignent 560 millions de DH contre 440 millions un an auparavant. On remarque une nette amélioration des performances des OPCVM obligataires (entre 9,27 et 10,09%), diversifiés (jusqu’à 7,89%) et monétaires (entre 2,39 et 2,52%) ainsi que celles du portefeuille actions (+13,14%).Par ailleurs, le projet d’entreprise de la CIMR est en marche (www.leconomiste.com). Les équipes ont réalisé la majorité des actions qui sont planifiées. Cette dynamique entrepreunariale est renforcée par la mise en place d’une fenêtre sur le web, qui propose informations et services aux «clients» de la caisse. La communication est au cœur des changements de fond qui s’opèrent au sein de la Caisse. Une stratégie est mise en place pour renforcer sa notoriété, faire connaître ses services et informer clairement les adhérents, pour en recruter davantage. B.E.Y

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc