×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

La CIMR débat de la gestion actif-passif

Par L'Economiste | Edition N°:3163 Le 04/12/2009 | Partager

. Une rencontre a réuni des experts marocains et françaisCOMMENT sont gérés les risques en matière de retraite? C’est le thème de la conférence organisée le 2 décembre par la Caisse interprofessionnelle marocaine de retraites (CIMR). Un sujet qui, bien que technique, n’a pas manqué de faire salle comble. Et pour cause, «la retraite est un sujet qui interpelle tout le monde, toutes générations confondues», indique Jean Claude Angoulvant, consultant et spécialiste en matière de réforme des retraites. Il faut dire que les axes abordés n’étaient pas des moindres. Tout d’abord, la gestion passif-actif, laquelle suppose l’évaluation du fragile équilibre entre ressources et emplois. Une occasion de faire le point sur la situation des caisses de retraite et son évolution probable. Ainsi, des projections et scénarios sur le long terme ont été donnés. Ces derniers se basent sur un ensemble d’hypothèses tout en faisant appel à des stress tests. Parallèlement, tous les agrégats macro-économiques, les tendances des marchés financiers et les évolutions démographiques ont été décortiqués et passés en revue. La rencontre a également été l’occasion de tirer la sonnette d’alarme sur le simplisme et les insuffisances de la réglementation actuelle. D’ailleurs, au cours des dernières années, l’évolution de la complexité des opérations (dans le passif et l’actif) a conduit à la nécessité et l’urgence d’adapter les règles prudentielles dans le but de fournir une meilleure anticipation et gestion des risques possibles. A ce niveau d’ailleurs, les caisses de retraite marocaines font figure de parents pauvres. Au Maroc, les régulations du secteur se limitent en effet à un simple exercice de calibration des normes de contrôle assurantielles. Ce qui ne manque pas souvent d’engendrer certaines contraintes en inadéquation avec les intérêts de ces institutions et de leurs bénéficiaires. A titre comparatif, la rencontre a permis de passer en revue différentes pratiques internationales ainsi que leurs perspectives d’évolution dans le cadre des travaux préparatoires à l’application de Solvency II. Des travaux qui démontrent que le bilan de la caisse de retraite de chaque pays donné reste unique. «Il faudrait donc penser à concevoir une trame de contrôle commune et suffisamment souple pour une meilleure gestion du régime des retraites», indique Martine Puzo, fondatrice du cabinet français d’expertise comptable MPU-Sas.La nature de cette gestion impose également de trouver un juste équilibre entre les différentes générations. «Il s’agit de ne pas défavoriser les actifs actuels par une trop forte dotation de réserve, ni de reporter les risques sur les générations futures», affirme Jean Marc Piques, conseiller en risk management chez Société Générale. Autant d’impératifs à adopter pour une meilleure gestion du système de retraite.Mohamed MOUNADI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc