×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 205.794 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 264.541 articles (chiffres relevés le 5/6 sur google analytics)
International

La Chine: «Une menace militaire croissante pour les USA»

Par L'Economiste | Edition N°:2475 Le 01/03/2007 | Partager

. Dépenses militaires: les Chinois 2e mondial, juste derrière les USALA modernisation entreprise par l’armée chinoise vise à atteindre la parité des forces avec les Etats-Unis, a affirmé le 27 février le patron des services de renseignements américain. Selon l’amiral à la retraite, Michael McConnell, qui vient d’être nommé directeur des services de renseignements, la Chine pourrait s’avérer une menace dès aujourd’hui en raison de son arsenal de missiles nucléaires intercontinentaux, mais cette menace pourrait encore s’accroître au fur et à mesure que l’armée chinoise se modernisera. Il a ensuite nuancé ses propos. «De mon point de vue, ils développent leur capacité militaire pour atteindre une forme de parité avec les Etats-Unis, donc si on se place du point de vue de la menace on peut y voir quelque chose d’intentionnel», a-t-il déclaré devant la commission des Forces armées du sénat. «Ils sont une menace aujourd’hui et la menace va augmenter», a-t-il souligné. Mais interrogé par le président de la commission, le sénateur démocrate Carl Levin, l’ancien amiral a nuancé ses propos: «Ce que j’essayais de dire, c’est qu’ils vont améliorer leur capacité avec le temps». Dans ses remarques préliminaires, il avait en particulier souligné que les Chinois développent des systèmes d’armes conventionnelles à longue portée ainsi que des missiles à courte et moyenne portée dont la tête peut être guidée en phase finale et représente donc une menace pour les porte-avions et les bases aériennes américains. Selon le général Michael Maples qui commande le renseignement militaire, les Chinois dépensent entre 80 et 115 milliards de dollars par an dans la défense ce qui les place au 2e rang juste derrière les Etats-Unis. L’adjoint de Michael McConnell, Thomas Fingar, a néanmoins souligné que «les Chinois semblent avoir décidé que nous n’étions pas un ennemi» en particulier parce qu’ils ont besoin d’un environnement mondial stable qui leur permet de développer leur économie et de faire face à leurs problèmes sociaux.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc