×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

La Chine met au point sa technologie nucléaire

Par L'Economiste | Edition N°:2124 Le 06/10/2005 | Partager

. Le premier réacteur de quatrième génération prévu pour 2010Le président de l’Académie chinoise de la science atomique, cité mercredi 5 octobre par le China Daily, a indiqué que la Chine allait accélérer ses recherches pour se doter de ses propres réacteurs nucléaires de quatrième génération. Alors que les actuels réacteurs nucléaires du géant asiatique sont de technologie française ou russe, le président de l’Académie Zhao Zhixiang a précisé qu’une équipe de scientifiques avait mis au point un plan détaillé pour accélérer les recherches et l’utilisation en Chine de réacteurs à neutrons rapides de quatrième génération, qui permettent à la fois d’économiser les ressources en uranium et de limiter les déchets. L’objectif de Pékin, qui a lancé les recherches en 1995, est de mettre en route un premier réacteur expérimental d’une capacité de 200.000 kilowatts à partir de 2010, les travaux de construction du réacteur sont sur le point de s’achever. Zhixiang a refusé cependant de donner le lieu du site de ce réacteur qui a nécessité un investissement de 170,20 millions de dollars. Un réacteur prototype de 600.000 kilowatts devrait être opérationnel en 2020. Tous les pays occidentaux ont également des programmes de recherches sur ces réacteurs de la 4e génération. Fin février, la Chine a lancé deux appels d’offres internationaux pour la réalisation de quatre réacteurs nucléaires de troisième génération dans les provinces du Guangdong (sud) et du Zhejiang (est). Les groupes français Areva, l’américain Westinghouse et le russe AtomStroyExport sont en compétition pour ces projets d’une valeur estimée entre 6 et 9 milliards de dollars et qui pourraient être déterminants pour l’orientation technologique du programme nucléaire chinois. La part du nucléaire dans la production totale d’électricité, actuellement de 2,4%, doit passer à 4% en 2020, selon le projet de la Commission pour la science, la technologie et les industries de défense.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc