×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

La Chine importe plus de pétrole

Par L'Economiste | Edition N°:1833 Le 16/08/2004 | Partager

. Bond de 39,5% des importations de pétrole brutA fin juillet, les importations chinoises de pétrole brut ont bondi de 39,5% à 70,63 millions de tonnes par rapport à la même période de l'année dernière. C'est ce qu'ont révélé les dernières données de l'Administration des Douanes. Ces importations avaient déjà augmenté de 39,3% au cours du premier semestre. En effet, la production pétrolière stagnante, en hausse annuelle de seulement 4,4% en juillet, du second plus gros consommateur mondial de pétrole après les Etats-Unis, n'est pas en mesure de faire face à une croissance économique à presque deux chiffres (+9,7% au premier semestre). Selon des analystes, même si la croissance ralentit dans la deuxième partie de l'année, l'économie restera forte en 2004 et probablement dans les années à venir. Bien que le principal champ pétrolifère, à Daqing dans le nord-est, produit le tiers du pétrole chinois, il risque de voir sa production diminuer dans les années à venir, alors que les prospections dans le bassin du Tarim (nord-ouest) se sont révélées décevantes. Pour cette année, le gouvernement chinois avait prévu d'importer 100 millions de tonnes de brut, mais le rythme de l'économie l'a obligé à revoir la prévision à la hausse, en ajoutant 10 millions de tonnes à ses achats. Sur l'ensemble de l'année 2003, la Chine avait importé 91 millions de tonnes de brut (+31,3% par rapport à 2002).Importateur net de produits pétroliers depuis 1993 et de brut depuis 1996, la Chine dépend pour un tiers des importations. La demande chinoise représente environ 7% de la demande mondiale en pétrole, un chiffre qui pourrait doubler d'ici 2014, selon les experts. En 2020, l'Empire du Milieu devrait importer quelque 70% de son pétrole brut consommé. Synthèse L'Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]economiste.com
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc