×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    eleconomiste

    eleconomiste
    Affaires

    La chaîne touristique Millenium quitte Agadir

    Par L'Economiste | Edition N°:1724 Le 12/03/2004 | Partager

    . Depuis quelques jours, l'enseigne a disparu du Founty. Aucune explication officielle n'est donnée pour le moment . Accor pourrait reprendre en gestion ou en location l'établissement L'enseigne Millenium (dont le siège est à Londres) a disparu depuis quelques jours du Founty. Les représentants de la chaîne ont mis fin au contrat de gestion qui les liait aux propriétaires de l'hôtel ABS Holding. En fin de semaine dernière, les clients de l'hôtel ont été étonnés, certains même mécontents d'apprendre que l'établissement n'était plus sous l'enseigne Millenium. A l'hôtel, pour le moment, c'est les représentants d'ABS qui assurent la gestion, mais aucune explication n'est donnée. Selon des professionnels, ce serait le non-respect des engagements du propriétaire qui, entre autres, n'a pas livré l'établissement en l'état tel que prévu dans le contrat, qui serait à l'origine de cette situation. Plusieurs espaces communs, comme le night-club, la salle des congrès et autres n'ont pas encore été aménagés. D'un autre côté, on avance qu'ABS ne serait pas satisfait des prestations du gestionnaire. Lequel a pris la direction de l'hôtel depuis son ouverture et aurait été même sur un autre projet avec ABS à Marrakech, qui, aujourd'hui, reste en stand-by. Dans la ville ocre, le groupe a investi 100 millions de DH dans une deuxième unité de luxe qui devait être opérationnelle depuis longtemps. Comme l'établissement d'Agadir, il devait être dirigé dans le cadre d'un contrat de gestion pour compte par la chaîne Millennium. A noter que cette dernière dispose de 108 unités à travers le monde. A Agadir, cet opérateur n'a pas eu la tâche facile dès le départ. Confrontés à une conjoncture difficile depuis des mois et souffrant de l'achèvement partiel de l'hôtel, les gestionnaires ont multiplié les actions pour remplir l'établissement. Dans leurs prévisions, ils avaient misé sur une clientèle de congressistes pour doper le taux d'activité. Mais sans la salle de congrès, prévue dans l'extension du projet, cela n'était pas possible. En fait, ce qui a énormément nui à l'hôtel, c'est un conflit survenu entre la compagnie Rampini chargée de la réalisation de l'unité et les propriétaires de l'établissement (www.leconomiste.com). Aujourd'hui, l'affaire est toujours en cours devant le tribunal de commerce de Casablanca. Et en raison de la mise en redressement de Rampini, les entreprises sous-traitantes sont pieds et poings liés dans ce litige. Par ailleurs, Rampini a sollicité une saisie-conservatoire sur le titre foncier de l'hôtel et sur les locaux d'ABS à Casablanca ainsi qu'une saisie-arrêt sur divers comptes bancaires. L'issue de ce dossier ne devrait pas tarder. Selon des observateurs, le propriétaire de l'hôtel serait déjà en pourparlers avec les représentants de la chaîne Accor pour une reprise en location ou en gestion de l'établissement. Celui-ci pourrait bien être commercialisé sous l'enseigne Sofitel si l'alliance se concrétise. Mais auparavant, il est important pour Accor que la situation de l'hôtel notamment vis-à-vis des créanciers, soit assainie. De notre correspondante, Malika ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc