×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    La chaîne américaine «Alhurra» critiquée

    Par L'Economiste | Edition N°:1706 Le 17/02/2004 | Partager

    L'agence de presse officielle iranienne Irna a lancé dimanche dernier une violente attaque contre Alhurra, la nouvelle chaîne de télévision en arabe lancée samedi dernier par les Etats-Unis, critiquant surtout son traitement du conflit israélo-palestinien. Dans une dépêche datée de Hébron (en Cisjordanie), Irna qualifie de “pauvre” la couverture qu'Alhurra réserve au conflit israélo-palestinien et accuse la chaîne d'avoir un parti pris flagrant contre les Palestiniens. Alhurra (“La libre” en arabe) a commencé ses émissions samedi par un programme sur les efforts de coexistence entre Palestiniens et Israéliens, donnant la parole à des jeunes des deux camps. “Dès son premier jour, Alhurra a consacré seulement quelques phrases toutes faites” à la couverture du conflit israélo-palestinien, écrit l'agence, ajoutant qu'à propos de la ligne de séparation controversée qu'Israël érige en Cisjordanie, “quasiment rien n'a été dit sur ses graves conséquences pour les Palestiniens “. Alhurra s'est donné pour objectif de redorer l'image de l'Amérique et de réduire l'influence des chaînes satellitaires arabes Al-Jazira et Al-Arabiya, que Washington a accusées à plusieurs reprises d'“incitation à la violence”. Selon Kenneth Tomlinson, le président du Bureau américain de radiodiffusion (BBG), l'agence fédérale chargée de superviser cette nouvelle chaîne financée par le Congrès américain, “Alhurra présentera de nouvelles perspectives pour les téléspectateurs au Proche-Orient, ce qui créera une meilleure compréhension culturelle et plus de respect”. Synthèse L'Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc