×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    La Bourse dopée par la fusion SNI-ONA

    Par L'Economiste | Edition N°:3244 Le 31/03/2010 | Partager

    . 29 milliards de plus de capitalisation en 3 séances seulement . Plus d’1 milliard de DH de volume de transaction hier LES effets de la fusion ONA-SNI ne se sont pas fait attendre sur le marché. L’opération a littéralement réveillé la place casablancaise qui était installée dans une léthargie profonde. Ainsi, depuis le début de semaine, la Bourse connaît une période assez euphorique malgré la suspension des 11 valeurs (celles appartenant aux deux entités). Une suspension qui a été levée hier pour six d’entre elles (Attijariwafa bank, Lafarge, SMI, Sonasid, Wafa Assurance et Managem). D’ailleurs, en 3 séances boursières, à peine, les indices boursiers se sont emballés. L’indicateur de toutes les valeurs s’est ainsi bonifié de près de 5%. Mieux pour le baromètre des titres les plus liquides qui bondit de 5,43%. Par conséquent leurs performances annuelles s’apprécient à plus de 10,50% pour le Masi et 10,93% pour le Madex. Dans ce sillage, la capitalisation gagne plus de 29 milliards de DH pour se hisser à 567 milliards lors de la séance du mardi 30 mars 2010. «A ce rythme nous dépasserons les niveaux observés avant le déclenchement de la crise boursière de septembre 2008», avance un analyste. Même tendance pour les volumes qui se sont fortement appréciés avec une moyenne quotidienne sur les 3 dernières séances de 570 millions de DH. A noter que sur la seule séance d’hier, le flux transactionnel a atteint plus d’1 milliard de DH. Toujours est-il, cette fusion à venir, qui aboutira à la création d’un holding d’investissement non coté, ponctionnera immédiatement pas moins de 10 milliards de DH de capitalisation flottante globale suite à la radiation des deux titres de la place. Cependant, selon le marché, cette situation devrait être largement compensée par les futures offres publiques de vente qui seront initiées par l’ensemble une fois fusionné, notamment au niveau des filiales agroalimentaires (Centrale Laitière, Cosumar, Lesieur Cristal) qui totalisent près de 20 milliards de DH de capitalisation. De plus, l’optimisation du périmètre du nouvel ensemble se fera par le biais d’une réduction progressive des participations dans certaines sociétés et probablement par l’introduction en Bourse d’autres sociétés notamment Marjane, Onapar et Optorg. L’objectif est de libérer du cash qui pourrait être réinvesti dans des créneaux porteurs. En effet, le développement des relais de croissance (télécoms, énergie et immobilier) est confronté, comme précisé au sein du marché, «à une problématique de financement liée notamment à la structure financière déséquilibrée du groupe ONA». Pour y remédier, il bénéficierait de l’assise financière de SNI et des fonds à dégager suite à la cession du contrôle dans les participations les plus matures. A ce titre, dans l’hypothèse d’un retrait du flottant uniquement d’ONA et de SNI, le montant net (après cession du contrôle des entités autonomisées) des deux OPR devrait s’élever à 3,7 milliards de DH. Mais si le retrait du flottant et du noyau mou des deux groupes (actionnaires stratégiques pouvant participer à l’OPR), le montant atteindrait 16,8 milliards de DH.Selon le marché, la parité d’échange ressort à 38 titres ONA pour 33 actions SNI. Etant donné que SNI détient 35,12% du capital d’ONA, la partie restante à absorber concerne 11,3 millions de titres. Cela va permettre la création de 9,84 millions d’actions nouvelles SNI. De fait, le capital post-fusion de SNI devrait être constitué de 20,3 millions d’actions, détenus à hauteur de 53,7% par les actionnaires de SNI et 46,3% par les anciens actionnaires d’ONA.M. A. B.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc