×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    La BMCI crée sa fondation

    Par L'Economiste | Edition N°:2802 Le 19/06/2008 | Partager

    . Ses champs d’intervention: la musique, l’édition, le spectacle vivant, la solidarité et la recherche médicale . La Fondation envisage aussi de donner un «coup de pouce aux projets du personnel»«ON peut perdre en prêtant, mais en donnant, jamais», c’est une citation qu’a prononcée Martine Tridde, déléguée générale de la Fondation BNP Paribas à l’occasion d’une conférence de presse hier mercredi, pour annoncer la création de «la Fondation BMCI». Car à travers cette fondation, la BMCI, épaulée par son actionnaire principal BNP Paribas, veut consolider sa politique de mécénat culturel et social, entamée depuis une dizaine d’années au Maroc. Avec cette volonté de contribuer au développement social et culturel du pays, la banque a noué une série de partenariats de longue durée dans les domaines de la musique, de l’édition et de la solidarité. Des actions qu’elle souhaite pérenniser, tout en développant de nouveaux programmes. Désormais, la Fondation BMCI va regrouper sous sa bannière l’ensemble des actions de mécénat jusqu’alors menées par la banque en faveur de la culture et de la solidarité. Cette association à but non lucratif sera gérée par un comité constitué de dix membres. Elle sera présidée par Mourad Chérif, président du conseil de surveillance de la BMCI, et c’est Joël Sibrac, président du directoire de la BMCI, qui en sera le vice-président. La Secrétaire Générale sera Karima Morsy, directrice de la Communication de la banque. La Fondation compte élargir sa politique de soutien aux musiques jazz et musiques actuelles, développer son engagement dans l’édition, particulièrement dans les ouvrages jeunesse. Elle portera une attention particulière à l’expression artistique contemporaine dans le domaine des spectacles vivants (danse, nouveaux arts du cirque…). En matière de solidarité, est-il indiqué, elle continuera à soutenir des associations oeuvrant pour l’insertion professionnelle des jeunes défavorisés, pour l’intégration des femmes et enfants en difficulté, et en faveur des personnes handicapées. La Fondation oeuvrera également pour la mise en place d’un programme d’aide à la recherche médicale, dans le but d’aider des associations de chercheurs ou de médecins. Elle ambitionne aussi de développer l’opération «Coup de pouce aux projets du personnel». Il s’agit d’apporter un soutien à des projets de solidarité où les collaborateurs sont impliqués à titre personnel.


    Spectacle acrobatique

    POUR le lancement de la Fondation, la BMCI a choisi d’accompagner, avec le soutien conjoint de la Fondation BNP Paribas et des instituts français du Maroc, la tournée marocaine du spectacle Taoub du groupe acrobatique de Tanger. Ce spectacle se tiendra ce jeudi 19 juin au théâtre Mohammed VI à Casablanca. Il mêle tradition et modernité et a été mis en scène par l’artiste français Aurélien Bory. Il s’est produit avec succès dans une quinzaine de pays à travers le monde, et ce sera la première fois au Maroc.Nadia BELKHAYAT

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc