×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    La BCM sort de son silence

    Par L'Economiste | Edition N°:494 Le 27/04/1999 | Partager

    · Création d'un département de restructuration industrielle
    · Le produit "Galaxie" étendu aux grands projets d'infrastructure


    La BCM met les bouchées doubles sur le financement des investissements. Pour ce faire, la banque développe une nouvelle dynamique. C'est dans ce sens que la banque a procédé récemment à une amélioration de son produit "Galaxie". "Désormais, l'entrepreneur peut bénéficier, outre le financement du projet lui-même, du conseil et de l'assistance financière pour une meilleure évaluation de la viabilité de son projet", souligne M. Mohamed El Kettani, directeur général-adjoint à la BCM. "L'accueil des investisseurs s'effectue à travers le réseau d'agences de la BCM qui compte actuellement 229 agences mais aussi au département des crédits d'investissement. L'essentiel des demandes formulées en agences sont transmises au département spécialisé pour instruction", assure-t-il. Et d'ajouter que la banque fait en sorte qu'il y ait un dialogue entre les deux parties afin de mettre en place le "meilleur habillage financier" pour le projet en question.
    Le financement peut atteindre jusqu'à 80% du projet. A travers sa filiale de leasing, Attijari Locabail, la banque peut également financer en totalité les biens d'équipement dans le cadre des projets de développement. Quant à la durée du crédit, elle peut aller jusqu'à douze ans. La période de grâce, elle, est plafonnée à trois ans. De plus, la quotité de financement est plus large. M. El Kettani précise que cet élément doit être pris avec beaucoup de prudence. En effet, l'entreprise doit établir un équilibre entre les fonds propres et l'endettement. Faute de quoi l'entreprise risque de ne pas pouvoir faire face à ses obligations à cause du poids de la charge financière. Autre nouveauté: le produit Galaxie finance même les grands projets d'infrastructure. A noter que cinq grands projets ont été ou sont en cours de financement. Cette formule couvre même les projets qui nécessitent un financement en devises. "Ce produit finance tous les investissements productifs", souligne M. El Kettani. "De plus, tout le monde y a accès, abstraction faite du secteur d'activité à condition que l'étude de faisabilité montre qu'il s'agit de projet viable", ajoute-il.
    Parallèlement, la BCM a créé un nouveau département qui s'occupe de la restructuration industrielle. Cette nouvelle cellule, qui a vu le jour en février dernier, a pour objectif d'accompagner les PME/PMI dans leur mise à niveau. "Dans ce cadre, nous adoptons une démarche active et agressive. Nous avons sélectionné les entreprises qui sont potentiellement concernées par la mise à niveau et nous nous sommes adressées à elles directement", explique M. El Kettani. Cet accompagnement s'effectue en collaboration avec Euro-Maroc Entreprise(1). Après avoir réalisé le diagnostic nécessaire, le nouveau département se charge de mettre en place un montage financier pour la société dans le cadre de sa mise à niveau. Un certain nombre de dossiers ont déjà été agréés par la nouvelle cellule.

    Radia LAHLOU

    (1) Cet organisme a été mis en place par l'Union Européenne, dans le cadre du programme MEDA. Il a pour vocation la réalisation de prédiagnostics et de diagnostics approfondis visant la mise au point d'un plan d'actions pour la mise à niveau de l'entreprise.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc