×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

La BCE revient à l’équilibre en 2005

Par L'Economiste | Edition N°:2237 Le 20/03/2006 | Partager

. Grâce au repli de l’euro face au dollar La Banque centrale européenne (BCE) est revenue à l’équilibre l’an dernier grâce au repli de l’euro face au dollar, après une perte nette de 1,63 milliard d’euros en 2004, a-t-elle annoncé jeudi 16 mars dans un communiqué.Sur l’exercice 2005, la BCE a dégagé un excédent de 992 millions d’euros, mais elle a passé une provision d’un montant équivalent pour couvrir les risques de change, de taux d’intérêt et de variation du cours de l’or.«Le bénéfice net déclaré est donc ramené à très exactement zéro», explique l’institut monétaire dans un communiqué.La BCE a profité l’an dernier de l’évolution des taux de change, principalement des variations euro-dollar qui ont un impact très lourd sur ses résultats, puisque les trois quarts des avoirs en devises de la banque d’émission - notamment les bons du Trésor américain - sont libellés en dollars.L’an dernier, le billet vert a progressé de 13% face à l’euro, après un repli de 16% l’année précédente, et soutenu d’autant les résultats.Les comptes 2005 ont par ailleurs profité de la remontée des taux d’intérêt aux Etats-Unis, qui a fait grimper les rendements sur placements. Le produit net sur intérêt a progressé du coup l’an dernier à 1,27 milliard d’euros contre 690 millions d’euros en 2004.Côté dépenses, la BCE a versé l’an dernier une rémunération de 710 millions d’euros aux banques centrales nationales de la zone euro sur leurs créances au titre de leurs avoirs de réserves.Les charges relatives aux dépenses de personnel ont par ailleurs fortement diminué à 316 millions d’euros contre 340 millions d’euros l’année précédente, grâce à une révision des engagements de la BCE en matière de retraites, précise l’institut d’émission. A la fin 2005, la BCE employait 1.351 personnes contre 1.309 en 2004.Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc