×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    L’UPM relancée au Forum de Fès

    Par L'Economiste | Edition N°:3033 Le 27/05/2009 | Partager

    . Les travaux de cette rencontre démarrent aujourd’hui . Plus de 400 experts y participent COUP d’envoi ce mercredi 27 mai du Forum de Fès sur l’Union pour la Méditerranée. Trois jours durant, plus de 400 personnalités et experts des deux rives de la Méditerranée se réunissent dans la capitale spirituelle pour tenter de ressusciter le projet Sarkozy. Organisé par le Centre marocain interdisciplinaire des études stratégiques et Internationales (Cmiesi), la Fondation Esprit de Fès, la Ville de Fès, en collaboration avec plusieurs partenaires marocains et étrangers, ce congrès, dans sa deuxième version, connaît la participation de plusieurs pays et de très grandes personnalités (ministres, hauts fonctionnaires, hommes politiques, grands décideurs, universitaires, représentants de la société civile, députés, etc.). Le but étant d’aboutir à une meilleure réflexion sur l’espace méditerranéen UPM. «Il nous revient aujourd’hui, au moment où la crise au Proche-Orient et celle de l’économie mondiale battent leur plein, de définir les lignes directrices pour un avenir commun, un projet de civilisation, de nouveaux rapports Nord-Sud, et un authentique dialogue afin de faire de la zone un réel laboratoire de co-développement, où la liberté de circulation des hommes, la sécurité et la prospérité peuvent être pensées en partenariat», indique Abdelhak Azzouzi, président du Cmiesi. Le Forum de Fès devenu annuel milite pour une réelle communauté méditerranéenne et une Méditerranée du monde, ajoute-t-il. Et de poursuivre: «Il est devenu une enceinte de réflexion et de maturité d’idées, une association de réflexion, de prospective et d’influence à valoriser ce que nous avons de commun et nous rassemble». De fait, la qualité de la rencontre et des participants symbolise cette communauté de destin. Le Forum de Fès va débattre des paradoxes économiques, sociaux, culturels et politiques qui s’affrontent. Ainsi, le programme comprend plusieurs axes de réflexion. Y figurent «La Méditerranée face à la crise économique mondiale», «La Méditerranée face aux crises politiques», «Redéfinir un projet politique mobilisateur pour la Méditerranée», «Redynamiser le volet» humain, social et culturel « dans le partenariat euroméditerranéen», et «Education, formation et enseignement supérieur en Méditerranée». Il est à noter que Fès va abriter l’Université euroméditerranéenne avec l’appui du Souverain. La création d’une université euroméditerranéenne à Fès est une opportunité pour apprendre aux peuples de la Méditerranée à vivre ensemble dans le futur, car c’est un investissement qui porte sur notre jeunesse. L’échange des biens et des services ne peut être fructueux s’il n’est pas assis sur l’échange d’idées, des expériences, des cultures et sur la tolérance. Fès est une capitale de la tolérance. Mais c’est tout le Maroc qui est concerné pour recevoir des étudiants de tous les pays qui bordent la Méditerranée. Cela traduit aussi dans les faits la volonté et l’engagement résolus du Maroc d’inscrire l’UPM sous le signe de la parité et de la complémentarité entre les rives Sud et Nord de la Méditerranée. Les participants vont essayer de définir les contours de cette grande université comme il sera question d’appeler à la création d’une Académie méditerranéenne du sport rattachée à cette université. Rappelons que la création de celle-ci a été l’un des principaux axes auxquels le forum a appelé lors de la déclaration de Fès, à l’issue de la première édition. Dès son lancement, l’idée a été favorablement accueillie par les responsables politiques et la société civile, et suite à des efforts incommensurables déployés par toute l’équipe du Cmiesi et d’autres partenaires en coordination avec de hauts responsables du pourtour méditerranéen, le projet a vite pris de l’ampleur. Et sous haute instruction de SM le Roi, ce projet a pu voir le jour. Il a été d’ailleurs salué et ratifié par les ministres des Affaires étrangères des 43 Etats de l’UPM en novembre dernier à Marseille.


    Le Prix méditerranéen de la paix décerné à Mohamed Kabbaj

    EN marge du Forum de Fès sur l’Union pour la Méditerranée, un hommage sera rendu à Mohammed Kabbaj, président de la Fondation Esprit de Fès. Cette cérémonie en son honneur prendra la forme de témoignages par d’éminentes personnalités. C’est ainsi que Mohammed Kabbaj recevra la clé de la Ville de Fès mais surtout le Prix méditerranéen de la paix qui lui sera décerné par Michel Capasso, président de la Fondation Méditerranéenne. Contacté par L’Economiste, ce dernier a déclaré que «le jury international du Prix Méditerranéen a décidé, à l’unanimité, de décerner le Prix Méditerranéen cette année à Mohamed Kabbaj». Notons que ce prix a été créé par la Fondazione Mediterraneo, en association avec l’Académie de la Méditerranée et la Maison de la Méditerranée, en 1998. Il est considéré aujourd’hui comme le “Prix Nobel de la Méditerranée”». Il fut attribué, entre autres, au Roi Juan Carlos d’Espagne (1998), au Roi Hussein de Jordanie (1999), au Roi Hassan II du Maroc (2000), à Monseigneur le Cardinal Etchegaray (2001), à Suzanne Mubarak (2003), au Prix Nobel Naguib Mahfouz (2003-2004), à Recep Tayyip Erdogan (2005), à la Reine Rania de Jordanie (2007), à Nicolas Sarkozy (2008). «Ce titre constitue un acte de reconnaissance de la communauté intellectuelle méditerranéenne pour le rôle déterminant des actions de Kabbaj».Youness SAAD ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc