×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

L’UPM expliquée aux centraliens

Par L'Economiste | Edition N°:2917 Le 08/12/2008 | Partager

. C’est une réponse à l’idéologie de choc des cultures. Une conférence animée par André Azoulay«Ce n’est ni une utopie, ni un gadget, ni une posture pour qui que ce soit». Procéder par élimination pour définir l’Union pour la Méditerranée (UPM), c’est la méthode que choisit André Azoulay, conseiller de Sa Majesté. Il était l’invité de l’Association des centraliens, le 4 décembre 2008. «C’est un nouveau chez soi qui apporte une réponse au clivage Nord-Sud et aux théories de choc des cultures», précise-t-il. Bien qu’il affirme que l’UPM est un deal gagnant-gagnant, «je ne vois pas le désavantage qu’un pays des 43 signataires pourrait avoir en adhérant à l’UPM», disait-il. Azoulay préfère ne pas aborder la problématique en termes de profits concrets (investissements, capitaux, infrastructures, etc.). «Vouloir réduire l’UPM en une union de projets nous ramènerait à la case départ», insiste-t-il. En effet, c’est quelque chose qui est déjà comprise dans le Processus de Barcelone. «Le Processus de Barcelone permet en soi de réaliser les projets les plus ambitieux des deux côtés de la Méditerranée», précise Azoulay.L’UPM doit donc aller au-delà de ces aspects économique et écologique. Elle doit être premièrement politique et doit permettre de dépasser les blocages et conflits que connaît la rive sud notamment. A ce propos, le conseiller du Roi souligne «la centralité et la priorité du dossier palestinien». «Il serait illusoire et irréaliste de penser que l’UPM pourrait avancer sans que ne soit prise en compte l’urgence d’une paix juste, revue et corrigée, entre Palestiniens et Israéliens, en tirant les leçons de tous les rendez-vous de la paix que nous avons manqués depuis les espoirs nés du Processus d’Oslo», indique-t-il. D’ailleurs, l’un des acquis immédiats et majeurs de l’UPM, c’est qu’elle réunit dans le même ensemble la Ligue arabe et Israël. C’est donc une sorte de reconnaissance mutuelle tacite. Une nouvelle dynamique enclenchée par l’UPM et qui trouve aussi une illustration dans «la désignation de deux secrétaires généraux adjoints, l’un Palestinien, l’autre Israélien», ajoute Azoulay.

Le Maroc écouté
«Résoudre ces conflits ne doit pas être relégué au second rang sous prétexte d’éviter les questions qui fâchent. C’est justement par là qu’il faut commencer si l’on veut éviter que l’UPM ne soit un grand échec», martèle-t-il. Et c’est là une opportunité historique pour le Maroc. «La voix du Maroc, riche de son histoire, de son pluralisme et de la diversité de ses cultures, se fait entendre avec force, crédibilité et singularité», souligne le conseiller.La rencontre avec les centraliens était aussi l’occasion pour Azoulay de parler de la Fondation Anna Lindh dont il est le président. Elu juste quelques mois avant l’UPM (Azoulay était le candidat de la Ligue arabe), celui-ci se voit aujourd’hui mobilisé pour promouvoir l’Union auprès de la société civile des 43 pays membres. «La Fondation Anna Lindh est devenue le pivot central pour bâtir le socle idéologique et culturel de l’UPM». Et «une idéologie de la parité et de la co-appartenance, c’est le début de la légalité». Une autre conviction d’André Azoulay.Nabil TAOUFIK

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc