×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

L’université, un an après le plan d’urgence

Par L'Economiste | Edition N°:3379 Le 08/10/2010 | Partager

. Les objectifs globalement atteints. Le programme 10.000 ingénieurs sera dépassé cette année DORÉNAVANT, le 6 octobre sera dédié à la fête de l’université marocaine. La première édition a été célébrée, mercredi dernier, à l’Ecole Mohammadia des ingénieurs de Rabat, en présence d’Ahmed Akchichine et Ahmed Réda Chami respectivement ministres de l’Education nationale et de l’Industrie et du Commerce. Le choix de la date n’est pas anodin, elle commémore un événement de taille dans l’histoire de l’université marocaine. Il s’agit de la signature, il y a une année, de 17 contrats pour le développement de l’université dans le cadre du plan d’urgence 2009-2012. La meilleure façon de célébrer cet événement est de dresser un bilan d’étape après une année de lancement de ce chantier. Cette mission a été confiée à Abdelhafid Debbarh, SG du ministère de l’Education. Selon les chiffres avancés par ce dernier, la majorité des objectifs a été atteinte. Sur le volet extension et performances de l’enseignement supérieur, l’effectif global des étudiants l’année dernière a été de 370.000, soit un accroissement de 9% par rapport à l’année précédente. Pour les nouveaux inscrits, le nombre a augmenté de 18% avec une orientation confirmée vers les filières scientifiques et techniques. Cela grâce au développement d’une offre de formation plus diversifiée dont 55% concerne les filières professionnelles. «L’ambition est de contribuer au développement du capital humain pour répondre notamment aux besoins des programmes sectoriels de l’économie nationale», rappelle Debbarh. Pour l’initiative de formation de 10.000 ingénieurs par an, 97% de cet objectif ont été réalisés l’année dernière, selon le SG. Un objectif, avance-t-il, qui sera largement dépassé cette année. Pour le programme offshoring, les objectifs arrêtés en termes de diplôme sur la période 2007-2010 ont été réalisés à 100%.Quant au programme de formation de 3.300 médecins, le nombre des nouveaux inscrits durant l’année passée a été de 1.750 étudiants, soit un accroissement de 30% par rapport à l’année précédente. Des progrès ont été également enregistrés dans le domaine de la recherche scientifique. Ainsi, le nombre de publications dans les revues internationales indexées a atteint 1.969, soit une augmentation de 50% en comparaison avec l’année 2007-2008. La première commémoration de la fête de l’université a aussi été une occasion propice pour encourager l’excellence et l’émulation. Au programme aussi, la remise des prix de la 3e édition du Grand Prix pour l’innovation et la recherche en science et technique. Le premier prix a été attribué à Wajih Maazouzi, professeur, chef du service de chirurgie cardiaque à l’hôpital Ibn Sina-Rabat.Nour Eddine EL AISSI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc